lundi, septembre 26, 2022
ActualitésFaits divers / JusticeTribunal : André ne supporte pas les critiques lorsqu’il conduit

Tribunal : André ne supporte pas les critiques lorsqu’il conduit

Le retraité a comparu devant le tribunal judiciaire de La Rochelle pour s’être montré violent envers sa compagne en 2021.

Mercredi 13 avril, André était prévenu d’avoir commis des violences sur sa compagne Hermine alors que le couple revenait d’un voyage en Corse en camping-car. Puis de l’avoir menacée à La Jarne un mois plus tard.

Le 3 octobre 2021, jour des premiers faits, la septuagénaire reproche à André sa conduite qu’elle juge dangereuse. Après avoir changé trois fois de parking à Coulon, le prévenu voit rouge. Il coince sa compagne dans la cuisine de leur camping-car et la saisit à la gorge avec ses mains.

Puis elle s’échappe du véhicule, avant qu’André ne la rattrape par le bras et ne l’oblige à remonter dans le camping-car : « On habitait à La Jarne, explique le retraité à la barre du tribunal judiciaire de La Rochelle. Elle n’allait tout de même pas faire 70 km à pied… C’était comme un enfant qui vous casse les oreilles. Il faut le secouer, il y en a marre. » Suite à ces faits, Hermine a décidé de quitter le domicile qu’elle partageait avec André à La Jarne.

« Il y a deux balles, si je pars, tu pars avec moi« 

Auparavant, ce dernier lui a laissé un message sur son répondeur : « Ta famille, ce sont tous des pourris Je t’ai toujours dit qu’il y aurait un revers de la médaille. Je n’en ai plus rien à foutre. De toute façon, je vais rentrer en prison en avril. Il y a deux balles : si je pars, tu pars avec moi.« 

Des menaces pour le tribunal, mais pas pour le prévenu : « C’était des paroles sous le coup de l’énervement. Je voulais juste qu’elle arrête. Moi, ma passion, c’est le vélo. Pas les armes. »

Depuis son départ de La Jarne, la victime va de logement d’urgence en logement d’urgence. Son avocate à l’écoute des propos d’André se dit « atterrée«  : « C’est un tyran domestique. Je n’ai pas entendu un seul mot de compassion ou de regret.«  Sa cliente est aujourd’hui sous ordonnance de protection.

« Il n’est pas son meilleur avocat« , souligne le ministère public au sujet du comportement du sexagénaire. Une peine de 10 mois de prison avec sursis est requise à l’encontre d’André dont le casier était vierge jusqu’à ce jour. Le tribunal a suivi et prononcé également une interdiction de contact.

👇 Retrouvez plus de comptes-rendus d’audience du tribunal judiciaire dans notre édition du jeudi 21 avril.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,032SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésFaits divers / JusticeTribunal : André ne supporte pas les critiques lorsqu’il conduit
ARTICLES LIÉES