vendredi, février 3, 2023
ActualitésSur l'A10, le routier polonais transportait 53 kg de cannabis

Sur l’A10, le routier polonais transportait 53 kg de cannabis

Sur l’A10, 53 kg de cannabis avaient été dissimulés dans les roues de secours d’un camion. Le véhicule a été intercepté par les douanes à hauteur de Port-d’Envaux.

La drogue avait-elle été placée dans le camion de Josef à son insu, lui qui remontait d’Espagne vers la Pologne ? Telle était la question posée au procès de ce chauffeur routier qui s’est tenu le 3 janvier au tribunal judiciaire de La Rochelle.

Le sexagénaire n’a pas fait le déplacement de Pologne. “Mon client est traumatisé des quatre mois de détention provisoire qu’il a dû exécuter. Il a vécu un véritable cauchemar, explique Me Astrid Dereine-Tardif.

“Le préfet l’a fait
reconduire à la frontière
pour être expulsé”

“Je n’ai même pas pu m’entretenir avec lui. Dès qu’il a été relâché, le préfet l’a fait reconduire à la frontière pour être expulsé du territoire français avec interdiction d’y revenir avant deux ans, résume son avocate.

Le fils de Josef, entrepreneur pour lequel roulait son père, est en revanche bien présent. Objectif pour ce dernier : obtenir la levée de la saisie du camion de cette petite entreprise familiale.

Le 22 mai 2019, alors qu’il venait de livrer une cargaison de boissons énergisantes en Espagne, Josef roule vers la Pologne au volant de son 40 tonnes, chargé de rouleaux de films plastique.

Le prévenu a toujours nié

Il est alors intercepté sur l’autoroute A10 à hauteur de Port-d’Envaux par les douanes de La Rochelle. Le chien des fonctionnaires renifle la présence de cannabis, dans les roues de secours du camion, placées dans le coffre.

Cinquante sachets sont saisis pour un poids de 53 kilos et une valeur estimée à 593 000 euros par les douanes. Josef a toujours nié être au courant que de la drogue se trouvait dans les roues de son camion.

Ce 3 janvier, le tribunal cherche à savoir pourquoi ce trajet plus long pour remonter vers la Pologne a été choisi. Tout comme le mode de fonctionnement du transport routier international.

La relaxe plaidée

“Le chauffeur part livrer. Ensuite, une fois arrivé sur place, je consulte une bourse européenne du fret, pour trouver dans un rayon de 100 km des cargaisons à remonter en Pologne pour mes chauffeurs”, explique le chef d’entreprise.

Une peine de deux ans de prison dont un avec sursis et une amende 15 000 euros sont requises par le ministère public. La défense plaide la relaxe pour son client. Elle l’obtient. Le tribunal a également ordonné la restitution du camion son propriétaire.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,047SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésSur l'A10, le routier polonais transportait 53 kg de cannabis
ARTICLES LIÉES