A831 : ils veulent l’autoroute

Publié le 3 avril 2015 | Actualité | La semaine

Les chefs d’entreprises s’étaient donné rendez-vous au parking St-Jean d’Acre avant de marcher vers la préfecture.

Les chefs d’entreprises s’étaient donné rendez-vous au parking St-Jean d’Acre avant de marcher vers la préfecture.

Opération escargot et pétition déposée en mairie : l’opération des 200 à 250 chefs d’entreprises de Charente-Maritime et de Vendée en faveur de l’A831, s’est déroulée le 26  mars.

Plusieurs convois sont partis de Surgères, Rochefort et Fontenay-le-Comte le 26  mars au matin avec pour objectif d’entamer une opération escargot jusqu’à La Rochelle. Ainsi la circulation a été ralentie depuis leurs points de départ jusque sur la rocade de la ville. Une opération escargot qui s’est poursuivie jusqu’au parking Saint-Jean-d’Acre vers 9 h 30, où les manifestants ont pu dérouler leurs banderoles. « Nous avons été victimes de notre succès si nous pouvons dire, relève Michel Fulconsaint président du club des entreprises Aunis Sud, puisque Jean-François Fountaine et Hervé Blanché ont voulu nous rejoindre et ont été bloqués. » Jean-Louis Frot et Olivier Falorni, notamment, les ont rejoint. Le but ultime de cette démarche était de remettre en main propre une lettre à la préfête Béatrice Abollivier qui demande à l’Etat de « respecter son engagement pour le lancement de la consultation des entreprises et le décret de promulgation de la déclaration d’utilité publique », souligne Michel Fulconsaint qui affirme que cette opération ne s’est pas faîte de gaîté de cœur : « Cela ne nous a pas séduits de ralentir la circulation mais cela a été un mal nécessaire pour nous faire entendre. On a autre chose à faire que de bloquer une ville. On espère que cette démonstration sera la dernière de notre part ». Il rappelle que pour eux ce tronçon d’autoroute de 64 km « permettrait de sauver des vies » en désengorgeant la D137, « créerait de l’emploi » et « dynamiserait le territoire ».
Une chose est sûre, les chefs d’entreprises charentais-maritime et vendéens ne donnait au gouvernement que jusqu’au 1er avril pour que tout soit formalisé…

Carine Fernandez

02 Ven DSC00023



Un commentaire pour “A831 : ils veulent l’autoroute”

  1. 200 à 250 chefs d’entreprises ??? Je n’ai vu qu’une quarantaine de personne.

Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.