Le choix de L’HEBDO

  • Covid-19 : la vaccination s’accélère

    En Charente-Maritime, l’Agence régionale de santé veut vacciner toutes les personnes de plus de 75 ans d’ici la fin du mois. Elle va pouvoir s’appuyer sur l’arrivée de doses en plus grand nombre.

  • Charente-Maritime : 309 km de routes repassent à 90 km/h

    Dès ce mois de février 108 kilomètres de routes départementales verront leur vitesse relevée à 90 km/h, 229 autres sont à l’étude.

  • Covid-19 : discothèques, dancings… un secteur paralysé depuis mars

    La St-Sylvestre ne sera pas dansante cette année. Depuis mars, les clubs et dancings n’ont pas pu rouvrir leurs portes. Une situation qui les mène pour certains au bord du gouffre.

  • La longue route des restaurateurs jusqu’au 20 janvier

    La sentence gouvernementale est tombée le 24 novembre. Pas de réouverture des restaurants avant le 20 janvier. Si le ras-le-bol se fait sentir, les gérants restent combatifs.

  • En 2020, les violences faites aux femmes explosent

    En ville comme à la campagne, les violences physiques et sexuelles ont bondi sur les 10 premiers mois de l’année. Trois femmes en sont mortes en Charente-Maritime.

  • Collèges et lycées : le casse-tête du présentiel et du distanciel

    Si les collégiens sont dans leurs établissements chaque jour, face à la pression dans les lycées, des aménagements ont été consentis par Jean-Michel Blanquer, ministre de tutelle.

  • Une journée à bord du Shtandart

    Le Shtandart, réplique éponyme d’une frégate russe du XVIIIe siècle, était amarré début octobre dans le bassin des chalutiers à La Rochelle. Lors d’une de ses rares sorties en mer, nous avons eu la chance de monter à bord. Récit.

  • JO : La Rochelle, Oléron, Mauzé parées pour accueillir les athlètes

    En Charente-Maritime comme en Deux-Sèvres, plusieurs sites ont été retenus par l’organisation des JO de Paris 2024 pour recevoir des délégations étrangères. Une véritable aubaine.

  • Hôtellerie de plein air : en 2020, les campings voient rouge

    Si certains campings ont « sauvé les meubles », la plupart des établissements de Charente-Maritime ont connu une année noire. La faute à un printemps catastrophique lié à la Covid-19.

  • Ces agriculteurs qui préfèrent la ville plutôt que la campagne

    Pourquoi de jeunes agriculteurs ont-ils choisi d’installer leurs exploitations en ville ? Quel raisonnement les a conduits à une telle décision ? Éléments de réponse à Périgny.