Le choix de L’HEBDO

  • Charente-Maritime. EFS : « Nous avons besoin de sang de manière urgente »

    L’Établissement Français du Sang Nouvelle Aquitaine La Rochelle tire la sonnette d’alarme concernant la baisse de dons depuis mi-mai.

  • Pierre Thépot : « Nous serons capables d’absorber une 2e vague »

    Pierre Thépot, directeur du groupe hospitalier Littoral Atlantique, dresse un premier bilan de l’épidémie de Covid-19 dans le nord du département. Il évoque aussi l’avenir.

  • « C’est une situation surprenante pour les élèves »

    Nathalie Maillet, co-secrétaire départementale SNUipp-FSU17 : « On va s’adapter au niveau des enfants et reprendre là où […]

  • Cyclad prend de nouvelles orientations pour 2020-2026

    Le Syndicat mixte s’engage, pour les six années à venir, dans un nouveau programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA).

  • Les centres Covid-19 de l’Aunis sont en sursis

    A l’heure où nous bouclons cette édition, le centre de consultations Covid-19 de Surgères est fermé, la CDC cherchant une solution. Celui de St-Sauveur-d’Aunis est resté ouvert. Explications.

  • Des centres de consultations Covid-19 ouvrent leurs portes

    À l’initiative de médecins généralistes et avec l’appui des collectivités locales, trois centres de consultations ambulatoires Covid-19 ont été créés dans l’agglomération rochelaise.

  • Covid-19 : des mesures exceptionnelles face au virus

    Suite aux annonces du Président de la République, l’ensemble des acteurs institutionnels, politiques, économiques et associatifs du département de Charente-Maritime s’organise. Revue de détails.

  • Charente-Maritime : vers un retour progressif aux 90 km/h ?

    Le Département envisage de mettre un terme à la limitation des 80 km/h sur certains axes routiers. Néanmoins, le retour aux 90 km/h se ferait sous certaines conditions.

  • La Rochelle : de la gare ferroviaire au pôle multimodal

    Dans deux ans, la gare SNCF de La Rochelle laissera place à un pôle d’échange multimodal. Coût des travaux : 38 millions d’euros.

  • Sevrage tabagique : « une solution existe pour chacun »

    L’arrêt de la cigarette peut s’avérer être très compliqué. Si cette décision doit s’accompagner d’une réelle motivation personnelle, des professionnels de santé sont mobilisés pour vous épauler.