Aigrefeuille-d’Aunis : les étoiles dans les yeux de Chloé

Publié le 21 juin 2016 | Week-end

L’adolescente de 15 ans vit pleinement sa passion pour la gymnastique rythmique. (photo DR)

L’adolescente de 15 ans vit pleinement sa passion pour la gymnastique rythmique. (photo Fanny Cortyl)

Le 5 juin, la jeune Aigrefeuillaise Chloé Sivadier a été sacrée championne de France avec son équipe de gymnastique rythmique lors de la coupe Villancher qui s’est déroulée à Calais au complexe sportif Calypso.

Chaque année, la coupe Villancher oppose les équipes des 5 pôles espoirs nationaux de gymnastique rythmique : Orléans (dont Chloé fait partie), Strasbourg, Calais, Montpellier et Evry qui regroupent l’élite des gymnastes françaises. Chaque pôle présentait une équipe sauf Evry qui en présentait deux. Sur ces six ensembles, l’équipe du pôle espoir d’Orléans est arrivée première, Orléans a ainsi été sacré champion de France des pôles ! A l’annonce des résultats, « c’était très très fort ! », a résumé Karine Sivadier, la maman de Chloé.

Une belle revanche !
En 2015, cette même compétition avait lieu à Niort, sur les “terres” de Chloé, ce qui n’avait pas porté chance aux jeunes athlètes puisque l’équipe de Chloé était arrivée au pied du podium, en 4e position à cause de différentes chutes. « Elles avaient une revanche à prendre », a assuré la maman. C’est donc une belle récompense aux vues des nombreuses heures d’entraînement accumulées depuis des années.

La gymnastique rythmique dans la peau
Chloé Sivadier a découvert la gymnastique rythmique à l’âge de 2 ans et demi grâce à sa mère alors entraîneur d’un club de Châtelaillon. Puis, elle s’est successivement entraînée à La Rochelle et Niort. Depuis 2012, elle est licenciée au club des Etoiles d’Aigrefeuille, section gymnastique rythmique créée par sa mère.

A 11 ans, Chloé poursuit son perfectionnement et intègre le pôle espoir d’Orléans, elle s’y entraîne à haut niveau dans sa discipline en parallèle de ses études au collège. « Elle a des heures d’entraînement assez conséquentes, c’est au minimum 23 h par semaine avec des horaires aménagés au collège, pendant les vacances scolaires, elle est aussi en entraînement ». Là-bas, l’objectif est de maîtriser les cinq engins de la discipline dont le ruban, le cerceau et les massues. Malgré les nombreuses heures de répétition, la jeune fille vit pleinement sa passion. « Elle est passionnée, très sensible, très expressive c’est un peu son point fort », explique fièrement la maman. Pour arriver à un tel niveau le mental, la souplesse, la perfection et l’expression sont les maîtres mots de la gymnastique rythmique.

Mais, à force de persévérance, les résultats sont bien là ! Depuis 2012, elle enregistre une belle progression et enchaîne les compétitions. En avril dernier, elle s’est classée 7e aux derniers championnats de France Elite en catégorie Junior.

L’objectif : les JO de 2020
Depuis 2 ans, Chloé participe à différents stages à l’Insep pour être sélectionnée en équipe de France et défendre les couleurs de la France lors des compétitions internationales. « Elle n’a pas été prise pour rentrer à l’Insep parmi les sept gymnastes mais elle va avoir un statut particulier ». En effet, elle a été nommée première réserve pour le projet de l’ensemble de France de gymnastique rythmique.

« Si jamais une gymnaste se désiste, elle doit être opérationnelle pour intégrer l’équipe de France tout de suite à l’Insep de Paris. Elle devrait donc continuer une formation spécifique avec un statut particulier toujours à Orléans  ». C’est un projet sur 4 ans, c’est la préparation olympique en vue des JO Tokyo de 2020. « Chloé se trouve dans une catégorie d’âge où il y a un niveau assez élevé et elle avait été identifiée dès ses premières années comme prometteuse. Là, on est aux portes de l’équipe de France ! ».

Le prochain défi de Chloé est de passer son brevet des collèges à la fin du mois comme tous les élèves de 3e.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.