Aigrefeuille : père Jo Rival, 50 ans à l’écoute des autres

Publié le 26 juin 2017 | Chez nous | Surgères et alentours

Le père Jo Rival, un prêtre atypique

Le 23 juin dernier, le père Jo Rival a fêté ses 50 ans de prêtrise. 

Son curriculum Vitae est aussi impressionnant qu’atypique. Après des études secondaires au Petit Séminaire de Ploërmel, il obtient son baccalauréat en 1959. Il est ordonné prêtre le 22 mars 1967 au Grand Séminaire de Vannes après des études de théologies à Angers. Le moment le plus marquant de son ordonnance, c’est la première Grand Messe qu’il donne. “A ce moment-là, j’aurai voulu être derrière tous ceux qui étaient tournés vers moi pour partager cet instant à leurs côtés“, confie le prêtre.

Puis, il est tour à tour prêtre en paroisse à Sarzeau (Vannes), aumônier dans un lycée près de Lorient, ou encore aumônier national de l’Enseignement Public à Paris dans les années 80… Ce que l’on peut retenir de son parcours, c’est qu’il a toujours cherché à créer du lien entre les gens.

Plus de 2 500 baptêmes et 800 mariages
Il se définit lui-même comme un catalyseur : “Le catalyseur, en science, n’entre pas dans la réaction mais la facilite, la permet“. Ce qu’ont retenu les élèves des lycées où il officiait, c’est sa bienveillance, sa capacité à être heureux à tout moment, et à accepter chacun tel qu’il est, sans jugement, pour essayer de construire quelque chose à partir de là.

Si on demande à ce natif du Morbihan comment lui est venue cette vocation, il répond qu’il a toujours pensé être prêtre, non pas pour moraliser, mais pour accompagner les personnes dans leur réflexion spirituelle. “Si je n’avais pas été curé, j’aurai peut-être été syndicaliste ou dans la politique. En tout cas, dans une branche en lien avec la fraternité, le respect de l’autre“.

« C’est l’occasion de se retrouver »
Timide et humble, le père Jo Rival a su toutefois relever des défis inattendus et s’est senti grandi par chaque expérience. Bien que théoriquement à la retraite, il continue à officier dans les 12 communes du secteur Paroissial d’Aigrefeuille d’Aunis.

C’est donc dans les jardins du presbytère d’Aigrefeuille qu’il a fêté le 23 juin ses 50 ans de prêtrise, entouré de ses amis et des paroissiens. Une messe y a été donnée à 11 heures, suivie par un verre de l’amitié, et un pique-nique partagé pour ceux qui le souhaitaient.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.