Economie

Aigrefeuille : tous les commerces ne seraient-ils pas essentiels ?

Publié le 6 décembre 2020 | Chez nous | Economie | Surgères et alentours

Les salons de coiffure ont rempli leur agenda pour le plus grand bonheur des clients ! (© A.S.)

L’objectif premier des commerces est de répondre aux clients avant tout pour redémarrer l’activité au plus vite.

En cette période de confinement, les esprits des commerçants d’Aigrefeuille-d’Aunis se focalisent sur le travail. Les commerces locaux dits non essentiels sont désormais rouverts et surtout débordés. Coiffeur, esthéticienne, salon de beauté, fleuriste, pressing, les clients et les clientes sont au rendez-vous et consomment.

Les gérants de petites structures ont l’habitude de chouchouter leurs clients par leurs services de qualité, mais également d’entretenir le lien social. C’est le cas des salons de coiffure, mais aussi des instituts de beauté. “ Je suis débordée en ce moment et c’est très bien ”, confie Orianne Staath de l’institut Les Belles qui a pu rouvrir samedi 28 novembre au matin. Le carnet de rendez-vous est déjà plein et les réservations vont bon train.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 3 décembre disponible en version numérique sur :

Édition du 03/12/2020



Les commentaires sont fermŽs !