Alerte Météo : la Charente-Maritime en vigilance orange

Publié le 11 janvier 2016 | Actualité | La semaine

meteo

Météo-France annonce une alerte météorologique de niveau orange à compter de lundi 11 janvier 2016 à 15 heures pour un phénomène de vagues submersion sur le littoral de la Charente-Maritime.

La perturbation atlantique s’accompagnera d’un renforcement du vent dans la journée du lundi 11 janvier. Météo France appelle à une vigilance toute particulière dans la mesure où il existe un risque de violentes rafales de vent pouvant atteindre localement les 110 km/h.

Cette conjonction de phénomènes, provoquant une surélévation du niveau de la mer dans un contexte de forts coefficients de marées 93/95, risque d’engendrer surtout au moment de la pleine mer de lundi soir des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral.

La zone littorale sera particulièrement impactée par ce phénomène. Par conséquent une vigilance particulière est demandée aux usagers d’installations sur le littoral ainsi qu’aux personnes qui emprunteront demain les axes routiers littoraux. Monsieur Eric Jalon, Préfet de la Charente-Maritime, engage chacun à être vigilant et à respecter les consignes de sécurité.

Rappel aux usagers des conseils de comportements :
– Consignes générales :
– Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias. Evitez de circuler en bord de mer.
– Si nécessaire, circulez avec précaution en limitant votre vitesse et ne vous engagez pas sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.

Habitants du bord de mer :
– Fermez les portes, fenêtres et volets en front de mer.
– Protégez vos biens susceptibles d’être endommagés par la montée des eaux ou emportés par les vagues.
– Surveillez la montée des eaux.

Plaisanciers et professionnels de la mer:
– Ne prenez pas la mer. Si vous devez sortir, portez vos équipements de sécurité (gilets,..).
– Ne pratiquez pas de sport nautique.
– Avant l’épisode météorologique, vérifiez l’amarrage de votre navire et l’arrimage du matériel à bord, et ne restez pas à bord.

Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :
– Ne vous mettez pas à l’eau, ne vous baignez pas.
– Ne pratiquez pas d’activité nautique de loisirs.
– Soyez particulièrement vigilants, ne vous approchez pas du bord de l’eau même d’un point surélevé (plage, falaise).
– Eloignez-vous des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, épis, fronts de mer).

Plus d’informations sur les sites de Météo France http://vigilance.meteofrance.com/index.html et http://www.vigicrues.gouv.fr/niv_spc.php?idspc=24

POINT DE SITUATION A 16 heures

Météo-France a confirmé le phénomène de vagues submersion annoncé ce jour sur le littoral du département. Des vents de secteur Ouest atteindront dans la soirée les 120 km/h sur la façade littorale. Une surélévation du niveau de la mer est attendue dans un contexte de forts coefficients de marées 93/95, risquant d’engendrer surtout au moment de la pleine mer de lundi soir des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral.

Au niveau du Service Départemental d’Incendie et de Secours, 450 sapeurs pompiers dont 50 spécialistes en submersions sont mobilisés. Depuis 15 heures, une équipe de plongeurs et un infirmier sont positionnés à la base hélicoptère de la sécurité civile. La gendarmerie nationale a mobilisé 450 gendarmes dont 230 officiers de police judiciaire. La brigade nautique effectuera une surveillance du littoral de 15 heures à 20 heures. La police nationale a également renforcé ses effectifs pour toute la durée de l’événement climatique.

S’agissant de la surveillance des digues, les services de l’Etat et le conseil départemental se sont mobilisés. 60 agents du Conseil Départemental ont patrouillé toute la matinée et vont poursuivre jusqu’à 17h30 la surveillance des digues du littoral. Une vigilance est apportée sur les ponts des îles de Ré et d’Oléron.

Quelques dégâts mineurs dus aux rafales de vent ont d’ores et déjà été signalés, entraînant une cinquantaine d’interventions des sapeurs pompiers.

Pour rester dans le sujet et si vous l’avez manqué, retrouvez la version numérique de notre numéro spécial du jeudi 26 novembre “2100 en Charente-Maritime, quand la mer envahira la terre” sur http://www.epresse.fr/magazine/l-hebdo-de-charente-maritime/2015-11-26

Maisons et ateliers « pieds dans l’eau », routes et terres agricoles noyées : les conséquences pourraient être catastrophiques pour nos enfants et petits-enfants si rien n’est fait d’ici 2100…



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.