vendredi, février 3, 2023
ActualitésL’ancien hôpital Saint-Charles, future porte d’entrée sur Rochefort

L’ancien hôpital Saint-Charles, future porte d’entrée sur Rochefort

L’architecte toulousain Joël Nissou a levé le voile sur le devenir de l’ancien hôpital Saint-Charles de Rochefort. Avec son projet, l’ambition est de transformer la barre de sept étages en une véritable porte d’entrée sur la ville.

C’est une étape importante qui vient d’être franchie dans le dossier de la réhabilitation de la friche de l’ancien hôpital civil de Rochefort.

Mercredi 7 décembre en conseil municipal, les élus ont autorisé le maire à signer la promesse de vente de l’immeuble Saint-Charles à la Société d’économie mixte patrimoniale 17 (Sempat). C’est cette dernière qui, en tant que maître d’œuvre, sera à la baguette des travaux d’envergures qui se profilent dans les années à venir.

En préambule de cette réunion, l’architecte Joël Nissou, qui a été retenu par la Sempat pour mener à bien ce dossier, a levé le voile sur son projet.

Il a d’abord rappelé le positionnement stratégique du site, qui est amené à devenir la pierre angulaire du secteur : “Il est l’un des premiers bâtis qui nous est donné à voir lorsqu’on arrive sur Rochefort.

“Pour que cette porte marche,
il faut qu’elle soit un lieu d’activité”

L’enjeu principal pour l’architecte est de “transformer cet hôpital-barre en porte de ville” : “Nous voulons magnifier le bâtiment pour qu’il ne soit plus comme étant quelque chose d’opaque, mais plutôt comme quelque chose qui symbolise l’entrée sur la ville, sur son histoire.

Au sud du bâtiment, un aménagement paysager intimiste devrait voir le jour (© Groupe Joël Nissou)
Vue projetée du parvis nord de la future “Porte Saint-Charles” de Rochefort (© Groupe Joël Nissou)

Concrètement, cela se traduit au rez-de-chaussée par la création d’une ouverture sur deux à trois niveaux. La barre sera ainsi percée pour assurer une “véritable continuité piétonne avec une rue centrale qui reliera le futur parvis au nord à un aménagement urbain très paysagé au sud”, détaille Joël Nissou.

Se pose alors la question des flux et des usages afin de créer des rencontres et du lien social : “Pour que cette porte marche, il faut qu’elle soit aussi un lieu d’activité”, concède l’architecte.

4 programmes différents

Ainsi, quatre programmes différents seront implantés sur les surfaces existantes. D’abord en rez-de-chaussée avec la création d’espaces commerciaux. Ensuite, ce sont deux étages qui accueilleront dix compartiments pour des bureaux.

Les niveaux 3 et 4 recevront une résidence étudiante. À la clé : 82 logements T1 dont 14 équipés pour les personnes à mobilité réduite, deux laveries, quatre salles d’études de 41 m², mais aussi différents locaux.

Enfin, des logements à l’accession seront proposés sur les derniers étages de la “Porte Saint-Charles” : 31 appartements T2, 16 appartements T3 et 5 appartements T4.

On intéresse différentes populations, différents âges. L’animation sera donc intergénérationnelle”, estime Joël Nissou. Concernant l’architecture du bâtiment à proprement parler, l’idée est de conserver l’exosquelette de la barre, typique des constructions de cette époque.

Mais l’ambition est de “lui redonner des années à vivre avec une poésie réinterprétée, assure Joël Nissou. Un travail particulier sera donc apporté à la palette des matériaux. Une palette qui se veut sciemment réduite pour quelle puisse être pérenne.”

La tour conservée

Les enduits qui existaient sur la structure du bâtiment seront ainsi conservés. On parle ici de béton mais aussi de pierre de Crazannes, “la pierre endémique du lieu” comme le rappelle le spécialiste.

Au-delà de ces matériaux minéraux, de grandes parties vitrées vont également voir le jour, notamment pour accentuer cette volonté de transparence en rez-de-chaussée. Enfin, pour compléter le triptyque, des éléments métalliques seront aussi utilisés.

La future “Porte Saint-Charles” de Rochefort sera percée en son centre sur une hauteur de deux à trois niveaux. Elle reliera le parvis nord à un aménagement paysager au sud (© Groupe Joël Nissou)
La future “Porte” sera percée en son centre sur une hauteur de deux à trois niveaux. Elle reliera le parvis nord à un aménagement paysager au sud (© Groupe Joël Nissou)

Plusieurs teintes ont été choisies : du bleu, de l’anthracite et du métal aspect corten. “Ces trois couleurs seront irisées. Elles ont la particularité d’être changeantes en fonction des angles de luminosité qu’elles reçoivent”, explique Joël Nissou.

Autres éléments significatifs du futur ensemble : des puits de lumière pour amener de la luminosité naturelle et la conservation de la tour latérale.

Cette dernière ne faisait pas partie du projet initial conçu par Marc Quentin au début des années 1970. “Déshabillée de son enveloppe de verre pour laisser apparaître son squelette de béton”, elle servira notamment pour l’accès à la résidence étudiante […] Dossier complet à lire dans notre édition du jeudi 15 décembre 2022.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,047SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésL’ancien hôpital Saint-Charles, future porte d’entrée sur Rochefort
ARTICLES LIÉES