Angliers : danse avec les chiens

Publié le 22 octobre 2015 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours

Nathalie Tanvret danse son chien.

Nathalie Tanvret danse son chien.

En français, on la nomme “obérythmée”. En anglais, on l’appelle “dancing dog”. Cette discipline, qui consiste à danser avec son chien, est encore peu connue dans notre pays. Nathalie Tanvret, éducatrice canine, nous fait partager sa passion.

Dans la salle polyvalente, Nathalie Tanvret et d’autres passionnés dansent avec leur chien tous les mardis soir. Discipline d’outre-manche, l’obérythmée est arrivée en France en 2006. Elle peut être pratiquée avec toutes les races de chiens. L’obérythmée est une forme d’éducation positive. C’est une manière ludique de se faire plaisir et de partager un moment particulier avec son chien.

Sur fond musical, le maître évolue en accord avec son animal de compagnie. On arrive, à force de persévérance, à une réelle harmonie entre le maître et son chien. Le fait de rester attentif sur un rythme renforce la concentration de l’animal ainsi que son obéissance. Il n’existe aucune “réprimande” pendant les entraînements. Comme l’affirme Nathalie Tanvret : « Ici, on respecte l’intégrité du chien ».

Des cours sont donnés pour les personnes qui ont déjà des bases en obérhytmée mais aussi pour les débutants.

Des cours sont donnés pour les personnes qui ont déjà des bases en obérhytmée mais aussi pour les débutants.

Il existe deux catégories de danse : le HTM (Heelwork To Music) et le freestyle. Dans chaque catégorie, quatre niveaux d’épreuves : le premier pas, le novice, l’intermédiaire et l’avancé. En ce qui concerne le HTM, le chien travaille sans laisse et au pied de son maître. Quant au freestyle, plus souvent pratiqué, il permet au chien de faire tous les mouvements librement avec son maître. L’obérythmée que propose Nathalie Tanvret est affiliée à la centrale canine du Club Rochelais du chien de travail.

Actuellement, les maîtres et leurs compagnons s’entraînent pour le prochain concours d’obérythmée qui se déroulera à Poitiers. Les chorégraphies maître/chien doivent être irréprochables. Même si le rythme est soutenu Nathalie Tanvret tient à ce que « ces moments où l’on danse soient des vrais moments de plaisir ». Les maîtres qui ont déjà pratiqué l’obérythmée peuvent venir s’entraîner avec leur chien, le mardi soir. Quant à ceux qui aimeraient découvrir cette discipline, des initiations sont proposées tous les samedis matin, à la salle polyvalente.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.