Asso Hermione-La Fayette : propriétaire du bateau, pas gestionnaire

Publié le 29 octobre 2015 | Actualité | La semaine

L’Hermione restera bien à Rochefort et sera toujours propriété de l’association, mais la gestion se verra confiée à une SEM qui souhaite aussi faire naviguer la frégate.

L’Hermione restera bien à Rochefort et sera toujours propriété de l’association, mais la gestion se verra confiée à une SEM qui souhaite aussi faire naviguer la frégate.

Le conseil régional a proposé la création d’une Société d’économie mixte (SEM), regroupant acteurs publics et privés, pour gérer l’Hermione. Mais c’est l’association qui aura le dernier mot.

C’est une délibération d’une cinquantaine de pages qui a été votée, le 16 octobre, par les conseillers régionaux, réunis pour la dernière fois en session plénière. Si la création d’une SEM était avancée depuis plusieurs mois, la Région a fait son choix en proposant cette solution, qui permettrait aux collectivités partenaires du projet de gérer le navire.

Concrètement, la Région, le Département, l’agglomération Rochefort Océan et la Ville de Rochefort détiendraient 51 % des parts de la SEM, et l’association 49 %. Tous seraient représentés dans un conseil d’administration composé de 11 membres, dont le siège social sera à Rochefort. Si les différents acteurs envisageaient de transférer la propriété de l’Hermione à la SEM, il s’est avéré que cela était impossible puisqu’elle aurait dû acheter le navire après estimation par un expert, et donc payer une nouvelle fois après le chantier et le voyage.

Ainsi, l’association Hermione – La Fayette resterait propriétaire de la frégate, mais c’est la SEM qui deviendrait armateur et gérerait à la fois l’entretien, les visites et les voyages. Les objectifs ont d’ailleurs été énoncés par la Région : pour conserver l’équilibre budgétaire, il faudrait que le site accueille 250 000 visiteurs par an, et passer le prix de l’entrée de 7 à 10 €. En échange, il faudra trouver de quoi renouveler l’intérêt des visiteurs pour leur donner envie de revenir sur le site.

De ce côté, de nombreuses pistes sont en cours d’exploration. La Ville veut mettre en place un parcours d’accromâts, soit une vaste aire de mâts dans lesquels les visiteurs devront se déplacer comme en accrobranche. Celle-ci sera installée dans la double forme. D’autres projets sont en cours de réflexion, notamment la reconstruction d’un nouveau bateau, ou encore la création d’un moulin à dévaser. Mais ce sera au Comité national Hermione – La Fayette, mis en place avec l’État, de piloter l’aménagement, les projets et l’animation de l’Arsenal.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.