Association de protection animale : un nouvel interlocuteur en Charente-Maritime

Publié le 30 août 2015 | Actualité | La semaine

La présidente s'est prise d'affection pour Amaury, un de ses premiers protégés.

La présidente s’est prise d’affection pour Amaury, un de ses premiers protégés.

Une nouvelle association a vu le jour : l’ALMA. L’Association de Lutte contre les Maltraitances Animales, souhaite agir sur tous les fronts.

L’ALMA, créée le 24 février par Caroline Gardel, sa présidente, est située à Saint-Palais-sur-Mer. Ses principales missions ? Le sauvetage, l’information, la sensibilisation et la prévention. Depuis qu’elle a vu le jour, l’association a été très rapidement sollicitée et ses interventions ont été nombreuses. En avril dernier, l’équipe de bénévoles prenait en charge un chat recueilli par les sapeurs pompiers de Saintes. Amaury, comme il a été appelé, avait eu les deux yeux crevés. L’association prend en charge les frais médicaux, la vaccination, la stérilisation ou encore l’identification par puce électronique. Ces interventions ont un coût important et, à plusieurs reprises, l’ALMA a dû faire appel à des soutiens extérieurs – au moyen de plates-formes de financement participatif comme Leetchi et Clic animaux – pour parvenir à soigner les animaux secourus. En plus de faire des sauvetages et de la sensibilisation, l’association comprend un 3e pôle d’action : la lutte pour l’application des lois. Son cheval de bataille : faire en sorte que les auteurs des sévices soient condamnés. L’association se mobilise pour communiquer activement sur les cas de maltraitances recensés dans l’hexagone. « Même s’il est vrai que les animaux ont été reconnus par la loi comme étant des êtres doués de sensibilité, les auteurs des maltraitances ne sont presque jamais sanctionnés », déplore la présidente. L’association souhaiterait que le procès du jeune homme qui se tiendra à Marseille le 23 septembre prochain pour motif d’avoir tué un chat à coups de marteau serve d’exemple. Un appel à mobilisation devrait donc être lancé à cette occasion.

Association sans frontières

L’association souhaite devenir un interlocuteur privilégié pour les cas de maltraitances animales en France, mais aussi à l’étranger. «Nous n’avons pas de frontières. Actuellement, il y a beaucoup de cas recensés à l’étranger. Lorsqu’un animal est victime de maltraitance, je propose tout de suite mon aide pour agir avec les associations présentes sur place », précise Caroline Gardel. Récemment, un partenariat a été mis en place avec des associations marocaines et tunisiennes. Notamment avec l’association Comme Chiens et Chats qui avait pris en charge le chien Ray, sauvagement torturé, qui avait ému la toile en juin dernier. La présidente souhaiterait faire davantage de prévention pour « faire bouger les choses ».

L’ALMA est une jeune association qui ne manque pas de dynamisme et qui a déjà de nombreux projets. Elle est actuellement à la recherche de bénévoles pour aider à mener à bien ses objectifs, mais également de familles d’accueil prêtes à accueillir les animaux une fois remis sur patte. Vous pourrez rencontrer les bénévoles au forum associatif de Saint-Palais-sur-Mer samedi 19 septembre.

Contact : association.alma@yahoo.fr



Un commentaire pour “Association de protection animale : un nouvel interlocuteur en Charente-Maritime”

  1. Bonjour, j’habite Breuillet et j’aimerai vous aider, n’hésitez pas à me contacter.

Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.