Aulnay : Jean-Mary Collin, l’ancien maire est décédé

Publié le 6 février 2016 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

O-Aulnay - Décès ancien maire

Jean-Mary Collin, lors de la passation avec son successeur Charles Bellaud.

Mardi 2 février, en l’église Saint-Pierre, de très nombreux Aulnaysiens et élus locaux ont rendu un dernier hommage à celui qui fût maire d’Aulnay pendant 14 années.

Jean-Mary Collin est décédé samedi 30 janvier à l’hôpital de Saint-Jean-d’Angély où il était soigné depuis de longs mois. Technicien agricole à la Chambre d’Agriculture de Saint-Jean-d’Angély et natif de Balzac, en Charente, il avait commencé sa carrière politique en mars 1983 avec un premier mandat de conseiller municipal qui a été renouvelé en 1989. Puis, en juin 1995, il devint premier adjoint aux côtés de Bernadette Guillard. Celui que beaucoup appelaient « notre maire » a ensuite dirigé la commune pendant deux mandats, de 2001 à 2014. Sa stature imposante pouvait impressionner mais les personnes qui l’évoquent parlent d’un homme dévoué, abordable et qui allait facilement au-devant de ses concitoyens. Il attachait beaucoup d’importance à la vie associative, il répétait souvent que « les nombreuses associations sont l’âme de la commune ». Très attaché aussi au patrimoine local, il aura toujours œuvré pour le préserver et le mettre en valeur.

Il voulait faire d’Aulnay une ville où il fait bon vivre et où les gens aient envie de venir s’installer. Pour cela, il créa deux lotissements, une salle des sports et fit réaliser le contournement de la commune pour préserver le centre bourg. Il fut aussi à l’origine de la création de la halte jacquaire et de l’aire d’accueil des camping-cars et de la réhabilitation du jardin Mayet en parking. Passionné de musique classique, il avait proposé l’extension de l’école de musique de Matha sur sa commune afin que les petits Aulnaysiens puissent s’initier à cet art.

Ce que les gens connaissaient peut-être moins à son sujet, c’était sa passion pour la botanique. Il était parmi les cinq meilleurs experts nationaux. Il connaissait tous les noms latins de chaque plante et leurs vertus. Il donnait assez régulièrement des conférences et savait partager sa passion dans son métier auprès des agriculteurs et des semenciers. Il avait une très bonne mémoire, récitait assez souvent des poèmes appris à l’école et avait de grandes connaissances en histoire et géographie. Une secrétaire de la mairie évoque un homme très proche de sa famille et de son entourage, « un homme humain au cœur d’or ». Il était à l’écoute de tout le monde et répétait souvent « de la discussion jaillit la lumière ».



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.