Politique

Municipales – Aunis Atlantique : une grande inconnue et deux batailles fratricides

Publié le 5 janvier 2020 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours | Politique

Aunis Atlantique un territoire moins tranquille qu’il n’y paraît (©CDC)

Le soir du premier tour des Municipales, tous les regards seront braqués vers Marans et Andilly. Mais avant cette date, la commune de Charron sera sous les feux de la rampe.

Les 15 et 22 mars prochains, les habitants des 20 communes qui composent la communauté de communes (CDC) choisiront leurs nouveaux maires. La majorité des sortants brigueront un nouveau mandat.

Cependant, quelques figures locales qui ont marqué l’histoire de ce territoire ont décidé de raccrocher. Parmi eux, Denis Petit, maire de Saint-Jean-de-Liversay, vice-président de la communauté (CDC) Aunis Atlantique et conseiller départemental. Mais également Jean-François Cretet, maire du Gué-d’Alleré, ou bien encore Patrick Blanchard, sortant à Longèves, Jean Luc à Saint-Sauveur-d’Aunis et Jérémy Boisseau, maire de Charron.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 2 janvier, disponible en version numérique sur :

L’Hebdo de Charente-Maritime du 02/01/20



Les commentaires sont fermŽs !