Aunis Sud – Conservatoire de musique : “on vit au rythme des décrets”

Publié le 6 mars 2021 | Chez nous | Surgères et alentours

Les cours ont repris pour les jeunes avec un protocole sanitaire strict (© O.H.)

Si les cours ont repris pour les jeunes, les adultes poursuivent via le net entraînant la perte d’élèves.

Il y a un an, le confinement frappait à notre porte. Le conservatoire de musique Aunis sud situé à Surgères a donc dû se réinventer. “Il a fallu en un temps record imaginer notre enseignement de façon virtuelle“, explique Christian Méchin, directeur de la structure. Ainsi, tout le dernier trimestre a vu la création de cours à distance via internet, le projet de l’établissement étant déjà tourné vers la numérisation. “Mais avec du présentiel au conservatoire pour les professeurs. Sauf que là on s’est retrouvés avec les mêmes outils qu’on ne possédait pas et à distance“, poursuit le directeur.

Des cours à distance qui ont dû trouver leurs marques, Christian Méchin parlant de “son pourri, de connexions qui ne sont pas forcément bonnes et il y a aussi un côté intrusif car d’un seul coup on fait une vidéo où on voit la chambre de l’enfant, avec de la vie autour”. Une situation “compliquée mais on n’avait pas le choix“. Des outils partagés entre élèves et professeurs ont alors été mis en place.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 4 mars, disponible en version numérique sur :

Édition du 04/03/2021



Les commentaires sont fermŽs !