EconomiePolitique

Benon : l’art délicat de conjuguer urbanisme et services publics

Publié le 18 décembre 2019 | Chez nous | Economie | Marans - Courçon et alentours | Politique

Pour Antoine Vrignaud, il n’y a pas d’excès dans les dépenses publiques à Benon (© Y.P)

Face à une explosion démographique ces 20 dernières années, la commune a dû se serrer la ceinture.

Benon fait partie de ces villages ruraux dont on parle peu. Située de part et d’autre de la route nationale 11 et à mi-chemin entre La Rochelle et Niort, la commune continue de payer le prix fort du triplement de sa population entre 1999 et 2015.

Le 10 octobre dernier, Jean-François Monteils, le président de la Chambre régionale des comptes de la Nouvelle Aquitaine adressait un courrier au maire de Benon, Sylvie Rocheteau. Le document pourrait se résumer à ces propos : « L’augmentation de l’excédent de fonctionnement dégagé au terme de l’exercice 2018 est de nature à desserrer les contraintes financières encore largement exercées par l’effort d’équipement voulu par la commune pour faire face au triplement de la population communale entre 1999 et 2015 ».

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 12 décembre disponible en version numérique sur

L’Hebdo de Charente-Maritime du 12/12/19



Les commentaires sont fermŽs !