Boxe : Ruben Gouveia veut défier le futur champion de France

Publié le 25 novembre 2016 | Actualité

Ruben Gouveia ©Pauline Watrin Photographie

Ruben Gouveia ©Pauline Watrin Photographie

Samedi 26 novembre, le SAR Boxe organise un gala lors duquel son boxeur phare va tenter de devenir le challenger du futur champion de France.

Ce serait une consécration et un accomplissement très spécial pour Ruben Gouveia. À tout juste 24 ans, le boxeur rochefortais vise déjà les sommets de son sport en essayant de devenir le challenger du futur champion de France, dont on doit connaître le nom en janvier. C’est-à-dire qu’il sera celui qui tentera de renverser le champion, et ce ne sera pas une mince affaire. « Le challenger n’a rien à perdre alors que le champion, lui, a tout à perdre. Donc ça lui met beaucoup de pression, le match sera compliqué mais tous le sont déjà », anticipe Ruben Gouveia.

Mais avant de rêver des sommets, il reste encore deux obstacles à passer pour le Rochefortais. Le premier se présentera ce samedi lors du gala, où il affrontera le Serbe Milan Savic, en catégorie super poids plume (59,2 kg). « J’ai envie d’y être, de voir la soirée. C’est toujours un plaisir pour moi de monter sur le ring », sourit Ruben Gouveia, même si le match se prépare depuis longtemps. « Je suis en préparation depuis la mi-août. Elle s’est déroulée correctement, on avait un préparateur physique, c’était le top pour nous ».

2 victoires avant d’être le challenger officiel du champion de France
Pour le directeur sportif Bob Chaddi, une victoire signifierait un pas supplémentaire vers l’étape du challenger. Il ne manque en effet que deux victoires à Ruben Gouveia pour défier le futur champion de France super poids-plume : « Il a une belle progression depuis deux ans, et on ne veut pas brûler les étapes, mais il a de bonnes chances d’y arriver. Depuis qu’il est professionnel, il n’a connu qu’une seule défaite », pointe-il avec fierté.

De la chance, il en faudra certainement, mais c’est surtout du talent et du travail dont Ruben aura besoin. Et ça tombe bien, puisque le club compte mettre la priorité sur son porte-étendard. « On a privilégié sa formation en BPJEPS depuis deux ans, et il a eu son diplôme. On n’avait pas mis la priorité sur les championnats fédéraux, qui demandaient du temps, mais maintenant il est plus disponible ». Le SAR Boxe mise donc beaucoup sur son protégé, ce qui promet des rencontres énergiques et déterminées. D’où le nom donné au gala : La conquête.

C’est donc une grande pression que le boxeur rochefortais a sur ses épaules. Mais pour lui, c’est une bonne chose, d’autant qu’il peut compter sur le soutien de ses proches : « On n’a pas envie de décevoir les autres licenciés, mais ils mettent de la pression, de la bonne pression. Je le fais aussi pour ma famille parce que j’ai envie de construire quelque chose, avec ma femme et ma fille, surtout après les sacrifices qu’elles ont dû faire, et c’est une bonne motivation ».

Avant un rêve, aujourd’hui un objectif
S’il parvient à défier le champion de France, ce sera forcément un accomplissement, mais cela demande une certaine préparation en amont, d’autant que les deux prétendants actuels au titre ont des profils complètement différents. Alors en cas de défaite ? « Être challenger, c’est vrai que c’est ambitieux. Certains diront que je vais trop vite dans mon plan de carrière, mais avant c’était un rêve, et aujourd’hui c’est un objectif. Si j’échoue, j’aurai au moins tenté, et arriver à 24 ans à ce stade-là, c’est déjà très bien ». Une philosophie qui donne l’exemple aux autres licenciés du club, notamment les jeunes, auprès desquels il s’est entraîné pendant huit ans.

C’est donc la tête sur les épaules, parfaitement préparé et surtout déterminé que Ruben Gouveia montera sur le ring ce samedi pour défier Milan Savic, le premier obstacle sur sa route vers le champion de France. Mais devant les jeunes du club et le public rochefortais, nul doute qu’il offrira un très beau match.

PSAR Boxe. Tél. : 05 46 88 26 67. Mail : sarboxe17@orange.fr



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.