Cerf-volants et sports de glisse à Châtelaillon-Plage

Publié le 15 avril 2017 | Sorties | Week-end

Jean-Paul Richon, créateur de cerf-volants depuis 25 ans.

« J’aime jouer avec le vent »

Jean-Paul Richon sera l’un des trois cervolistes à participer au spectacle « Envol crépusculaire » le 16 avril. Pour ce créateur de Genouillé, le cerf-volant, c’est d’abord une passion. Malgré ses 25 ans passés à concevoir et à construire ses propres modèles, il n’a jamais souhaité devenir professionnel.

« Je ne suis pas un productif, je suis un créatif. Ce que j’aime c’est l’idée de jouer avec le vent. C’est également un moyen de faire des rencontres et des découvertes ». Des découvertes, il en a fait au cours de ses nombreux voyages dans les pays où le cerf-volant fait partie intégrante du quotidien. « J’ai longtemps vécu en Taïwan. Je suis également allé en Chine, en Malaisie et au Vietnam. Là-bas, le cerf-volant c’est comme le foot chez nous. A Bali aussi où au mois de juillet, tout le monde va faire voler son cerf-volant sur la plage après le travail ». Des expériences qui ont bien évidemment influencé le style de Jean-Paul Richon. « Je m’inspire beaucoup de l’Asie quand je fais des cerf-volants en forme de pétales. C’est un art inépuisable comme la musique ou la peinture » explique celui qui aime également concevoir des girouettes et des éoliennes.

Un talent qui lui vaut d’être sollicité par de nombreux festivals où il présente les pièces phares de sa collection dont une réplique Mona-Lisa réalisé à partir de mille pixels