Ces agriculteurs qui préfèrent la ville plutôt que la campagne

Publié le 20 septembre 2020 | Actualité | Le choix de L'HEBDO

Fanny Leton, Robin Perry et Manon Lavarenne ont décidé de s’installer à Périgny, troisième ville de l’agglomération rochelaise (© C.V.)

Pourquoi de jeunes agriculteurs ont-ils choisi d’installer leurs exploitations en ville ? Quel raisonnement les a conduits à une telle décision ? Éléments de réponse à Périgny.

Robin Perry a 28 ans. Depuis l’automne dernier, ce Rochelais d’origine savoyarde exploite la Super Ferme à Périgny. Deux hectares dédiés aux fruits et légumes bio de saison. L’une des particularités de cette ferme ? Elle est installée en plein cœur de Périgny, sur des terres mises à disposition par la Ville dans les sous-bois le long du canal de la Moulinette, à quelques dizaines de mètres de la mairie. Pas vraiment l’endroit auquel on aurait pensé pour y développer une exploitation agricole.

Un avis que ne partage pas Robin Perry : « La proximité avec la ville, c’est le rêve de tout maraîcher car cela offre plusieurs avantages, notamment pour la vente directe à la ferme », observe celui dont le projet a vu le jour grâce au Collectif Fermes urbaines (lire par ailleurs).

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 17 septembre, disponible en version numérique sur :

Édition du 17/09/2020



Les commentaires sont fermŽs !