Politique

« C’est une situation surprenante pour les élèves »

Publié le 25 mai 2020 | Le choix de L'HEBDO | Politique

Nathalie Maillet, co-secrétaire départementale SNUipp-FSU17 : « On va s’adapter au niveau des enfants et reprendre là où ils en sont »

Nombre d’élèves limité, réorganisation des salles de classe, distanciation physique, gestes barrières… C’est une rentrée inédite à laquelle ont été confrontés les enseignants et les écoliers de Charente-Maritime. Une rentrée qui se veut progressive puisque certaines communes n’ont pas encore rouvert leur établissement scolaire et ont reporté l’accueil des enfants. « C’est compliqué, c’est un peu rapide et précipité dans l’organisation », confie Nathalie Maillet, co-secrétaire départementale du SNUipp-FSU17.

Comme le souligne le syndicat, tout est allé très vite, peut être un peu trop. « La circulaire ministérielle n’est arrivée que le 4 mai […] Il a fallu communiquer avec les mairies, les parents, avec l’inspection de circonscription. Ça a été un travail harassant et extrêmement compliqué pour les directeurs », estime la syndicaliste.



Les commentaires sont fermŽs !