Associations

Charente-Maritime – Secours catholique : la précarité ne faiblit pas

Publié le 25 novembre 2020 | Actualité | Associations | La semaine

Élisabeth Mercier-Chollet, Jean Chalié et Thérèse Lecroart ont présenté le rapport annuel du Secours catholique jeudi 12 novembre (© Archives L’Hebdo 17)

Publié le 12 novembre, le rapport 2020 de l’association met l’accent sur le budget des ménages.

En 2019, les 630 bénévoles du Secours catholique des Charentes sont venus en aide à environ 10 000 ménages (soit environ 25 000 personnes). C’est ce que révèle l’association dans son rapport annuel paru jeudi 12 novembre. Parmi les personnes accueillies, 62 % avaient entre 25 et 49 ans et 72 % étaient isolées. 35 % n’étaient pas de nationalité française : “La part des étrangers augmente, note Jean Chalié, délégué interdiocésain du Secours catholique des Charentes. Non pas parce qu’ils sont plus nombreux, mais parce qu’ils sont plus pauvres.”

Autre chiffre inquiétant : l’an dernier, 37 % des personnes accompagnées par l’association caritative avaient un travail. (ce qui prouve que travailler ne protège pas de la pauvreté). Et 60 % ont fait appel à elle pour de l’aide alimentaire. “Les dépenses d’eau, de gaz et d’électricité ont beaucoup augmenté ces dernières années, précise Jean Chalié. Ce qui a davantage contraint le budget des ménages. Et pour 4 ménages sur 10, il a été impossible de faire face aux charges alimentaires : c’est souvent une variable d’ajustement.”

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 19 novembre, disponible en version numérique sur :

Édition du 19/11/2020



Les commentaires sont fermŽs !