Charron : comme un goût de bouchon

Publié le 27 mai 2016 | Week-end

Dans son garage, Vanessa Coureau trie les bouchons. (photo DR)

Dans son garage, Vanessa Coureau trie les bouchons. (photo DR)

Depuis bientôt deux ans, Vanessa Coureau collecte les bouchons en plastique. Une sorte de petite entreprise qui ne connaît pas la crise.

Dans son garage elle les trie. Puis, elle les stocke dans son jardin avant qu’ils ne soient transformés en palettes en plastiques. Depuis ses premiers pas en tant que bénévole au sein de l’association “Les Bouchons d’amour”, Vanessa Coureau estime avoir collecté une tonne de bouchons en plastique.

« Un jour, je regardais l’émission “Qui veut gagner des millions”. Jean-Marie Bigard y participait. Je l’adore. Il jouait pour le compte de l’association “Les Bouchons d’amour” dont il est le parrain. J’ai alors décidé de devenir “bigarchon collecteur” », explique Vanessa. Depuis ce jour, elle a installé un premier collecteur dans le hall d’entrée de la mairie, puis un second à l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) du Château. Elle espère prochainement en mettre une troisième dans la zone commerciale des Maurines en collaboration avec les commerçants qui y sont installés*.

Créée en 2001, sous le nom de “Un bouchon : un sourire”, l’association a découpé l’hexagone en sept régions. Ses nombreux bénévoles y collectent des bouchons en plastique qui sont revendus 235 euros la tonne à une société de recyclage belge. Un peu plus de 1 400 tonnes de bouchons ont ainsi pu être collectées au cours de l’année écoulée. L’intégralité des recettes sert ensuite à financer l’achat de matériel pour accompagner dans leur quotidien, les personnes handicapées. Un concept qui touche tout particulièrement Vanessa : « j’exerce le métier d’assistante maternelle. Parmi les enfants que je garde, il y a une petite file handicapée. Je me suis dit : si je peux faire un truc pour elle… ».

*Les bouchons peuvent également être directement déposés au 1 rue des Savins à Charron. Contact : 06 60 16 81 52.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.