Charron : Moul’Stock, le programme dévoilé

Publié le 7 mai 2016 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours

Moul’Stock, c’est avant tout de la musique rock, revisitée à toutes les sauces.

Moul’Stock, c’est avant tout de la musique rock, revisitée à toutes les sauces.

Le programme de la sixième édition du festival musical vient d’être dévoilé par les organisateurs.

Moul’Stock c’est certainement le plus important festival musical organisé dans le nord du département. Samedi 23 avril, le comité des fêtes charronnais a dévoilé officiellement le programme de la 6e édition.

Depuis quasiment sa création, près de 5 000 festivaliers viennent écouter chaque année, de la musique rock entre terre et marais. La sixième édition qui débutera samedi 4 juin à partir de 18 heures, ne devrait pas faillir à la tradition. Du rock il y en aura, avec quatre groupes à l’affiche. Des reprises pour les Rochelais de N’import Nawak, du funk rock avec les Charentais de Kanjera, des reprises des années 80 à 90 avec Big Banana et enfin du hard rock-punk avec les Niortais d’Electric Beans.

Il manque des bénévoles
La programmation est le fruit d’une longue réflexion menée en amont par les organisateurs. « Nous avons reçu une bonne trentaine de maquettes, que nous avons toutes écoutées », a expliqué la nouvelle présidente du comité des fêtes, Mélanie Thery. Et puis il y a aura les bénévoles au nombre d’environ120, sans qui Moul’Stock ne serait pas devenu ce qu’il est aujourd’hui. Pour Benoit Rinquin, vice-président du comité des fêtes, leur présence est indispensable, « il faut que les gens se réveillent, même si l’on sait qu’au final ils seront tous présents ». À un peu plus d’un mois de l’événement, seul une cinquantaine s’est déjà fait connaître*. Quant à la moule de Charron indissociable de l’événement depuis sa création, elle sera de nouveau servie avec des frites comme le veut la tradition. D’ordinaire offerte par le syndicat mytilicole de la Baie de l’Aiguillon, si elle venait à se faire rare suite à une recrudescence de la mortalité du bivalve comme ce fut le cas en 2014, « et bien alors nous achèterions les moules au syndicat pour montrer notre solidarité à la profession », a tenu à préciser la présidente du comité des fêtes. Selon les organisateurs une tonne et demie de moules devrait être consommée le 4 juin, ainsi qu’à peu près son équivalent en frites.

*Renseignements au 06 64 41 52 78.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.