Associations

Charron : une bouée de sauvetage pour l’association du Boucholeur ?

Publié le 15 novembre 2020 | Associations | Chez nous | Marans - Courçon et alentours

Sans d’importants travaux, Le Boucholeur ne pourra pas reprendre la mer au printemps prochain (© Y.P.)

L’association intercommunale va devoir lever des fonds pour continuer à faire naviguer son bateau.

Le Boucholeur, c’est cette réplique d’un dériveur mytilicole à voile et en bois qui naviguait dans les pertuis au cours des années cinquante. Construit dans le milieu des années quatre-vingt-dix par le chantier nautique Durand installé sur la cale du port de Marans, le bateau, armé chaque été par les équipages bénévoles de l’association intercommunale du Vieux Tape-Cul (Marans, Charron, Esnandes, Marsilly, Nieul-sur-Mer), commence à avoir l’âge de ses artères.

À l’origine, une poignée de mytiliculteurs passionnés par leur métier de jardinier de la mer décident de mettre en chantier cette réplique. Parmi eux, le Charronnais André Bouyer qui participera plus tard à la naissance des bateaux ateliers en aluminium qui travaillent aujourd’hui dans les filières et les bouchots.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 12 novembre disponible en version numérique sur :

Édition du 12/11/2020



Les commentaires sont fermŽs !