Chronique judiciaire : condamné pour vols à Rochefort

Publié le 15 février 2016 | Actualité | Faits divers

Brandon est condamné pour la 5e fois en deux ans.

Brandon est condamné pour la 5e fois en deux ans.

Brandon a comparu à la barre du tribunal correctionnel de La Rochelle, le 8 février. Bien qu’une nouvelle fois condamné, il est sorti de la prison de Rochefort, sous bracelet électronique.

C’est entre deux gendarmes que Brandon est arrivé à la barre du tribunal. Incarcéré depuis le 25 juillet 2015 à la maison d’arrêt de Rochefort, le jeune homme âgé de 20 ans en sortira vendredi 12 février, sous bracelet électronique et ce, malgré deux nouvelles condamnations.

Cinq condamnations en deux ans
Célibataire, sans emploi, Brandon n’a pas le profil type du délinquant. Et pourtant, il accumule les condamnations : cinq entre 2014 et 2015. Du sursis, des heures de travail d’intérêt général, mais également de la prison ferme, pour dans la plupart des cas, des vols commis avec dégradations.

Son terrain de jeu, la ville de Rochefort. Lundi 8 février, Brandon était convoqué au tribunal correctionnel pour deux nouvelles affaires de vol et une tentative. La première remonte dans la nuit du 22 au 23 juin 2015. « J’étais en galère. Je ne savais pas quoi faire. Alors, en passant devant le garage situé rue Gambetta, j’ai eu l’idée de manœuvrer les poignées de portes ».

Derrière, un scooter que le jeune homme a enfourché dans l’idée de le revendre. Le deux-roues a été retrouvé rue des Mousses. Le casque et les clefs de l’engin jetés par ses soins, n’ont, pour leur part, jamais été retrouvés. « Si tous les gens en galère volaient chez les uns et chez les autres, alors ce serait l’anarchie », lance le procureur, peu convaincu par la tentative d’explication de Brandon.

Le ministère public a réclamé deux mois d’emprisonnement ferme. La clémence a été demandée par l’avocat de Brandon qui a mis en avant : « perte d’emploi, dépendance à l’alcool et au cannabis, les excuses qu’il a présentées et les progrès scolaires constatés lors de sa détention ». Tout ceci a semble-t-il infléchi la peine requise. Brandon a été condamné à un mois ferme pour vol avec récidive.

Toujours à la barre, Brandon a dû, dans un second temps, s’expliquer sur un vol commis avec dégradation et une tentative qui a suivi, entre le 23 et le 25 août 2014. C’est accompagné de deux frères mineurs, alors que lui-même n’était qu’à peine majeur, qu’il s’est attaqué aux enseignes rochefortaises, Promocash et Brico Loisirs. De la première, le trio est reparti avec un butin estimé à 95 €. Mais non sans avoir auparavant découpé une bâche posée sur le toit, d’une valeur de 4 217 €, afin de pénétrer dans les lieux.

Ils ne réussirent pas à pénétrer dans la seconde enseigne malgré la destruction d’une baie vitrée. Interrogation du président Joseph : « il y a eu des prélèvements d’ADN. Mais nous n’avons pas vu les résultats. Je ne sais pas bien comment on est arrivé jusqu’à vous. Mais vous avez reconnu les faits ».

« Il y avait un coup à faire là-bas »
Interrogé sur ses motivations, le prévenu a expliqué : « les deux frères m’avaient dit qu’il y avait un coup à faire là-bas. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. J’avais de mauvaises fréquentations ». De mauvaises fréquentations qui, de leur côté, ont, depuis, été mises en examen par un juge pour enfants. Pas d’alternative pour le procureur dans ce second dossier : « de la prison, c’est une évidence », avec, cependant, une invitation à donner une seconde chance à Brandon, « je réclame trois mois ferme, ce qui reste en tout dans la partie aménagement de la peine. Je tends la perche au tribunal ».

Après quelques minutes de délibéré, ce dernier l’a suivi. Le jeune homme a été condamné à un mois de prison ferme avec la révocation d’un sursis. Pas de mandat de dépôt de prononcé à l’audience pour ne pas mettre en péril la libération conditionnelle de Brandon selon le président du tribunal. Il est sorti de la maison d’arrêt de Rochefort, mais sous bracelet électronique.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.