Collèges et lycées : le casse-tête du présentiel et du distanciel

Publié le 23 novembre 2020 | Actualité | Le choix de L'HEBDO

Au collège Hélène-de-Fonsèque, tous les élèves sont en cours (© O.H.)

Si les collégiens sont dans leurs établissements chaque jour, face à la pression dans les lycées, des aménagements ont été consentis par Jean-Michel Blanquer, ministre de tutelle.

Cette phase II du confinement ne ressemble pas à la première pour tout le monde. Si les gestes barrières restent une mesure martelée, les restrictions sont moindres, notamment pour les établissements scolaires. À Surgères, à la cité scolaire – comptant un lycée et un collège, soit 1 200 élèves environ -, le casse-tête des emplois du temps a accaparé les équipes administratives.

Depuis la semaine passée au lycée du Pays d’Aunis, le distanciel a été remis au goût du jour avec une nouvelle donne : « Tous les élèves sont en cours, nous n’avons pas de classes allégées comme à la fin du premier confinement », souligne Christophe Thomassin, proviseur de la cité scolaire.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 19 novembre, disponible en version numérique sur :

Édition du 19/11/2020



Les commentaires sont fermŽs !