Santé

Covid-19 : les indicateurs repartent à la hausse

Publié le 14 avril 2021 | Charente-Maritime | Santé | Société / Vie des communes

Comme à son habitude depuis le début de la pandémie, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine (ARS) communique de façon hebdomadaire sur les chiffres du virus. Dans son rapport du 9 avril, l’établissement public indique que “la circulation du virus reste importante en Nouvelle-Aquitaine avec un taux d’incidence qui progresse toujours et qui atteint 225,7/100 000 habitants (198,5 semaine 12 soit une augmentation de 13 %), et un taux de positivité (5,2 %) toujours au dessus du seuil d’alerte”.

La hausse du taux d’incidence est observée dans toutes les classes d’âge, excepté chez les moins de 15 ans et les 75 ans et plus. Le taux le plus important concerne toujours les 15-44 ans (345,7/100 000 hab.) avec une forte progression cette dernière semaine (+ 19 %). A noter aussi que ce sont les 15-44 ans qui se font le plus dépister.

S’agissant du taux d’incidence, il est en hausse dans cinq départements : la Charente-Maritime (+ 26 %), la Creuse (+ 31 %), la Haute-Vienne (+ 36 %), les Pyrénées-Atlantiques (+ 26 %) et les Deux-Sèvres (+ 21 %). Ainsi, les mesures de freinage de l’épidémie mises en œuvre à compter du 3 avril n’ont pas encore pu produire leurs effets.

Le nombre de nouvelles hospitalisations est en hausse depuis trois semaines et le nombre de nouvelles admissions en réanimation aussi. Après la diminution observée début février, l’occupation des lits pour Covid-19, hors transfert, en Nouvelle-Aquitaine tend à augmenter. Au 4 avril, 104 personnes étaient hospitalisées dans le département, dont 17 en réanimation.

Parmi les tests effectués semaine 13 (du 29 mars au 4 avril) en Nouvelle Aquitaine, la proportion de suspicion du variant anglais est de 79,8 %, et 4,4 % pour les variants dits “sud-africain” ou “brésilien”.



Les commentaires sont fermŽs !