Cramchaban : le projet éolien retoqué par la préfecture

Publié le 13 octobre 2020 | Chez nous | Marans - Courçon et alentours

La présence limitrophe du Marais poitevin a joué dans la décision du représentant de l’État (Vol-V)

Le parc éolien des Chagnasses porté par Vol-V a été épinglé sur ses études d’impact.

Le 24 septembre, Nicolas Basselier, préfet de la Charente-Maritime, a pris un arrêté contre le projet du parc éolien des Chagnasses. Ce dernier, porté par le promoteur Vol-V, prévoyait l’installation de six éoliennes de 184 m de haut en trois spots différents.

Pourtant, le commissaire enquêteur avait rendu un avis positif après la consultation effectuée à la mi 2019. La municipalité avait aussi voté pour ce projet après avoir voté contre en première délibération. Mais de nombreux points étayent le refus de l’État face à ce projet. Il faut dans un premier temps savoir que le Parc Naturel du Marais poitevin avait de son côté émis un avis défavorable. Et il est vrai que la situation géographique de la commune semble avoir pesé dans la balance.

Dans son arrêté, le préfet motive son refus par le fait que la commune est limitrophe à celle de Saint-Hilaire-La-Palud qui fait partie du site naturel marais mouillé poitevin classé et du Grand site de France Marais Poitevin.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 8 octobre, disponible en version numérique sur :

Édition du 08/10/2020



Les commentaires sont fermŽs !