Dampierre : l’avant-dernier des héritiers du château disparaît

Publié le 2 septembre 2017 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Le couple Hédelin devant leur château à Dampierre en 2013

Avec sa disparition, c’est la cinquième génération qui occupait le château depuis 1851.

« C’était un homme charmant et adorable. Il était brillant et j’ai eu beaucoup de plaisir à parler avec lui lorsque je lui ai succédé » indique Guillaume Kientz en apprenant la mort de Jean-Louis Hédelin, le propriétaire du Château décédé le 21 août dernier. Il a été inhumé le 28 août dans le petit cimetière de Dampierre où sa tombe donne sur le château au loin.

Avec sa disparition, c’est la cinquième génération à avoir occupé le château depuis 1 851. Depuis, toute la famille s’est retroussé les manches pour redonner à l’édifice son charme d’antan ; tels que l’aménagement d’un escalier intérieur de style XVIIe et la reconstitution des jardins dans le goût de la renaissance italienne.

Soucieux du détail, les époux Hédelin ont écumé les salles des ventes de France et de Navarre pour retrouver le même mobilier d’époque dont l’original a disparu sous la Révolution. Un travail de Titan motivé par le classement aux monuments historiques en 1926.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 31 août.



Un commentaire pour “Dampierre : l’avant-dernier des héritiers du château disparaît”

  1. Une grande famille de France.
    Un honneur de les avoir vus sur France 5 dans l’émission “le poids de l’héritage”.
    Il est bouleversant de voir partir cette France que l’on croyait immortelle et qui demain sera inculte ou hallal et probablement les deux à la fois.
    Seul un violent réveil à l’espagnole pourrait sauver un pays endormi par la bien pensance et les medias aux ordres.

Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.