Dauphins échoués sur le littoral atlantique : les pêcheurs pointés du doigt

Publié le 4 mars 2021 | Actualité | La semaine

Les dauphins autopsiés à La Rochelle ne sont pas morts noyés, mais asphyxiés (© LPO France)

Les récentes autopsies de 17 dauphins ont mis en cause les filets de pêche des bateaux dans l’échouage et la mort des mammifères marins.

Depuis le début de l’année, le réseau national d’échouage du laboratoire Pelagis du CNRS et de l’Université de La Rochelle a comptabilisé 570 dauphins retrouvés échoués et morts sur le littoral atlantique. Presque la totalité des mammifères portaient des traces de leur capture par des engins de pêche. Un phénomène récurrent en cette période de l’année.

Alors trop, c’est trop pour les scientifiques et les défenseurs de la cause animale. Parmi eux, Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), qui dénonce un véritable génocide : « C’est une hécatombe et un bien triste record pour la France. C’est une mortalité jamais connue jusqu’à aujourd’hui. » À noter que pour les scientifiques, 75 % des cadavres des mammifères marins dont la mort est due à leur capture dans des filets de pêche restent en mer et ne s’échouent pas.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 4 mars, disponible en version numérique sur :

Édition du 04/03/2021



Les commentaires sont fermŽs !