samedi, décembre 10, 2022
ActualitésDécès de Jean Combes : "C’était quelqu’un de profondément humain"

Décès de Jean Combes : « C’était quelqu’un de profondément humain »

Décès – Jean Combes, maire de Saint-Jean-d’Angély entre 1995 et 2008, s’est éteint lundi 30 mai à l’âge de 85 ans.

Né le 12 novembre 1936 dans l’Aveyron, Jean Combes, véritable passionné d’histoire, a choisi tout naturellement d’embrasser la carrière de professeur d’histoire-géographie. Son parcours professionnel finit par le conduire en Charente-Maritime, et plus précisément jusqu’à la cité angérienne, où il enseigne au collège durant deux ans avant de devenir inspecteur de l’Éducation nationale, un métier qu’il exerce durant de longues années.

Membre du Parti socialiste, il décide de répondre favorablement à la proposition de Claude Tarin, son prédécesseur à la mairie, d’intégrer l’équipe municipale en tant qu’adjoint à la culture entre 1989 et 1995. Ce dernier ne pouvant briguer un second mandat en raison de son état de santé, Jean Combes est désigné comme tête de liste de son camp et remporte le scrutin.

Le musée en héritage

Durant ces deux mandats, il entreprend de nombreux projets pour la ville, dont le principal demeure sans doute la création du musée des Cordeliers, inauguré en 2003.

« Cela lui tenait vraiment à cœur », assure Françoise Mesnard, la maire actuelle, qui a fait ses débuts en politique aux côtés de l’ancien inspecteur en tant qu’adjointe à l’enfance et à la jeunesse.

« À l’époque, certains Angériens n’adhéraient pas au projet qu’ils trouvaient trop coûteux mais avec le recul, cela apporte un vrai rayonnement et offre une belle nouvelle vie à ce magnifique bâtiment du XIXe siècle », assure-t-elle.

👇 Article complet à retrouver dans notre édition du jeudi 2 juin.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,039SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésDécès de Jean Combes : "C’était quelqu’un de profondément humain"
ARTICLES LIÉES