lundi, septembre 26, 2022
Chez nousDouze ans après Xynthia, Charron continue sa mutation

Douze ans après Xynthia, Charron continue sa mutation

Récemment, Pierre Molager, le secrétaire général de la préfecture, est venu échanger avec Jérémy Boisseau au sujet des digues (© Y.P.)

La commune va bientôt recouvrer le même nombre d’habitants qu’elle avait avant la tempête.

La tempête Xynthia, qui dans la nuit du 27 au 28 février 2010 avait ravagé le village de Charron, restera encore longtemps gravée dans les mémoires. Dans cette commune, personne n’oubliera les trois victimes, les 200 maisons détruites et l’exode de 600 habitants.

Pourtant ces dernières années et même si les plaies ne sont pas encore entièrement pansées, les élus locaux et le monde associatif ont décidé de se projeter dans l’avenir. D’ici quelques mois, deux nouveaux lotissements seront sortis de terre. « En 2023, le nombre d’habitants devrait être de 2 300. Le même que nous avons connu à la veille de la tempête Xynthia », explique le maire de Charron, Jérémy Boisseau. Au fil des années, patience est le maître mot avec lequel les Charronnais ont dû apprendre à vivre. En effet, le village n’est toujours pas entièrement protégé contre le risque des submersions marines.*

Pour en savoir plus, lisez L’Hebdo 17 du jeudi 3 mars, en vente en version numérique sur :

Édition du 03/03/2022

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,032SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilChez nousDouze ans après Xynthia, Charron continue sa mutation
ARTICLES LIÉES