Echillais : à 14 ans, Alix publie son premier roman

Publié le 11 mars 2016 | Week-end

Alix Angibault vient de publier son premier roman fantastique.

Alix Angibault vient de publier son premier roman fantastique.

A seulement 14 ans, Alix Angibault vient de publier son premier roman fantastique. Un projet que la jeune Echillaisienne mène depuis près de cinq ans.

Elle pourrait ressembler à n’importe quelle autre élève, mais Alix Angibault a déjà passé un cap. A seulement 14 ans, elle vient de publier son tout premier livre, “Lumineuse”, un roman fantastique qu’elle a intégralement rédigé. Après plusieurs nouvelles écrites mais jamais publiées, la jeune auteure vient de faire son entrée dans le monde de la littérature fantastique.

Tout commence alors qu’Alix a « huit ou neuf ans ». Elle imagine déjà son univers et le développe, en s’inspirant de grandes sagas littéraires comme Harry Potter ou Le Seigneur des Anneaux. “Lumineuse” reprend une part de cette mythologie, mais l’auteure y intègre des éléments d’actualité comme les classes et les inégalités sociales. Dans son livre, on y suit les aventures de Zéphira, une jeune sorcière grise de 19 ans qui fait partie d’une famille où la sorcellerie est très mal vue. Pour protéger sa famille, elle s’enfuit « mais elle sera rattrapée par son destin ». Alix n’en dira pas plus !

Son envie d’écrire vient surtout d’une envie de créer et de ne pas subir la narration. « Je voulais voir si j’étais capable de commencer et de finir une histoire […] Ce qui m’a plu, c’est de pouvoir écrire quelque chose, de créer des personnages et de décider de ce qu’ils font, et de ne pas être obligée de suivre ce qu’un autre [auteur] a décidé », souligne-t-elle.

C’est avec cette envie qu’Alix se lance dans l’écriture de son livre, à 10 ans. Mais elle n’a pas eu de déclic : « C’est venu tout seul. L’ordinateur était ouvert devant moi, alors j’ai commencé à écrire ». Mais la rédaction est chaotique. « Je n’écrivais pas de manière régulière. Parfois j’en avais marre. Je devais aussi jongler avec l’école, et j’écrivais surtout pendant les vacances et quand je le pouvais ».

C’est avec une cheville plâtrée, et donc immobilisée, qu’Alix termine son livre en août 2014. Après un premier essai vain chez les éditions Héloïse d’Ormesson, elle envoie son roman à Persée, un éditeur qui se revendique « révélateur de nouveaux talents ». Alix est repérée, et son roman est édité en juin dernier.

Après ce premier succès, la jeune auteure Echillaisienne ne compte pas s’arrêter là. “Lumineuse” aura peut-être une suite, mais Alix veut maintenant se diversifier. « J’ai envie de faire des choses différentes, comme du roman policier ou des chroniques », explique-t-elle. Alors bientôt un nouveau livre ?

“Lumineuse”, disponible chez tous les libraires.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.