En 2020, les violences faites aux femmes explosent

Publié le 4 décembre 2020 | Actualité | Le choix de L'HEBDO

La manifestation organisée par Osez le féminisme a rassemblé plus d’une centaine de femmes, mercredi 24 novembre (© C.V.)

En ville comme à la campagne, les violences physiques et sexuelles ont bondi sur les 10 premiers mois de l’année. Trois femmes en sont mortes en Charente-Maritime.

Mercredi 25 novembre, plus d’une centaine de femmes se sont rassemblées place Verdun à La Rochelle dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Accompagnées d’une vingtaine d’hommes, elles ont marché vers le rond-point de la Légion d’honneur puis vers l’hôtel de police en entonnant Debout les femmes, l’hymne du Mouvement de libération des femmes (MLF). Ici et là, elles ont planté des dizaines de stèles noires, représentant les femmes tuées par leur conjoint en 2020.

Objectif : dénoncer ces féminicides mais aussi toutes les formes de violence faites aux femmes (insultes, harcèlement, coups, viols…). « Nous restons également très attentives à la question de la prostitution, qui est aussi une violence à l’égard des femmes », précise Sophie Burlier, porte-parole d’Osez le féminisme Charente-Maritime

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 3 décembre disponible en version numérique sur :

Édition du 03/12/2020



Les commentaires sont fermŽs !