En Aunis sud, les épiceries maintiennent le lien social

Publié le 30 novembre 2020 | Chez nous | Surgères et alentours

Si les épiceries multiservices rurales sont restées ouvertes, elles ont néanmoins dû s’adapter pour accueillir leurs clients (© O.H.)

Les épiceries multiservices des petites communes ont également été touchées par les deux confinements.

Au Thou, à La Devise et à Saint-Mard, les trois épiceries multiservices sont restées ouvertes durant les deux périodes de confinement. Néanmoins, elles aussi ont été impactées par la crise sanitaire.

Toutes les trois proposent à peu près les mêmes services : épicerie, tabac-presse, Française des jeux, le gaz, la boulangerie, un point Poste… Et tout a été mis en œuvre pour que les clients se sentent en sécurité.

Caroline et Jean-François Guilbert sont les gérants de l’épicerie multiservices du Thou depuis le 1er octobre. “Nous sommes heureux de rendre service, mais on ne se réjouit pas de la fermeture des autres petits commerces”, indique Caroline. Pour ces commerçants, “le fil rouge, c’est le lien social. C’est gratifiant de sentir qu’on est utile. Le maître-mot, c’est le service”.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 26 novembre, disponible en version numérique sur :

Édition du 26/11/2020



Les commentaires sont fermŽs !