Surgères – Escrime : Christophe Bodan vise les championnats de France

Publié le 4 mars 2017 | Chez nous | Surgères et alentours

L’escrimeur espère participer aux Championnats de France

L’escrimeur Christophe Bodan a fini 5e vétéran, à l’épée, au Championnat de la Nouvelle-Aquitaine, et 1er de la région Poitou-Charentes.

Christophe Bodan est venu à l’escrime par hasard, à l’âge de 7 ans, alors qu’il ne connaissait pas ce sport. « C’est mon médecin qui me l’a fait découvrir, explique-t-il. C’était en 1980, et il m’a déconseillé de faire du foot ou du rugby. À l’époque, j’étais un peu lourd. Et pour pouvoir grandir, m’affiner, et éviter de grossir au niveau des cuisses, il fallait faire de l’escrime ».

Et Christophe est tombé amoureux de l’environnement et de l’esprit qui régnait dans ce sport. De plus, il était entré dans un des meilleurs clubs de France, à Livry-Gargan, en région parisienne. « J’étais assez fier de porter la tenue vestimentaire d’un escrimeur. Et il y a aussi une part de responsabilité à tenir une arme. L’escrime reste un sport de combat, et l’on y progresse très rapidement ». Et si vous avez le goût de la compétition, ça permet de vous ouvrir à d’autres adversaires. Tout jeune Christophe Bodan a débuté avec le fleuret, « c’est une arme plus légère », précise-t-il. Il a pratiqué l’épée vers l’âge de 11 ans.

3e senior
Au cours de toutes ces années de pratique, il y a eu des coupures différents liées aux études, à la découverte d’autres sports, au travail, au changement d’environnement. « Je me suis remis à l’escrime vers 26-27 ans. Après une autre coupure, et pour des raisons professionnelles, je suis arrivé à Surgères qui est mon 4e club ».

Et si Christophe Bodan a choisi de continuer avec l’épée, en raison de sa condition physique. « Le fleuret demande énormément de souplesse et de rapidité. C’est très dur physiquement, même si ça l’est déjà pour l’épée. Sur les circuits, je vois des personnes qui ont plus de 70 ans. Et même s’ils ne bougent plus pareil, elles ont encore la technique, le bras et l’œil ! ».

Pour cette nouvelle saison sportive, Christophe Bodan a participé à un circuit national à côté d’Orléans, puis aux Championnats de Ligue, à Cognac, où il a terminé 3e senior. Pour arriver à cette compétition de la Nouvelle-Aquitaine, à Saintes, le 12 février dernier. « En Poitou-Charentes, il y a beaucoup de bons tireurs, chez les vétérans. Par rapport aux grands clubs comme La Rochelle, Poitiers, Niort, Saintes…, Surgères est un petit club que j’essaie de représenter un maximum ».

Circuits nationaux
Et pour 2017, l’objectif de Christophe Bodan est d’aller aux Championnats de France qui se dérouleront à Cognac. Mais avant cela, il participera à de nombreux circuits nationaux, « à Laval en mars, à Clermont-Ferrand en avril, mais aussi à un Championnat départemental, en Charente-Maritime ».

Lors de ces circuits nationaux, Christophe rencontre des tireurs de toute la France, et « c’est très sympa. Dans la catégorie vétérans, on rencontre des Maîtres d’armes et des anciens escrimeurs qui continuent la compétition. C’est très enrichissant ».



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.