Feuilleton de l’été : histoire de la Corderie Royale

Publié le 6 août 2015 | Week-end

Episode 2 : L’incroyable secret sous la corderie

Pour ce 2e épisode, nous vous emmenons à la découverte des fondations insolites de la Corderie Royale et de son chantier particulier.

Modèle du radier qui soutient la Corderie Royale. (© Coll. CIM-Yves Ronzier_YSR_5998)

Modèle du radier qui soutient la Corderie Royale. (© Coll. CIM-Yves Ronzier_YSR_5998)

Dans l’épisode 1, on se quittait avec le début du chantier de la Corderie Royale. Nous sommes donc en 1666, et les ingénieurs se trouvent face à un problème majeur. Si le site de la Corderie est parfait pour être défendu, son sol, lui, est instable. En effet, elle se trouve dans le lit de la Charente, constitué de vase, ce qui rend toute construction impossible. Il faut pouvoir s’appuyer sur un sol dur, et pour cela, des pieux sont envisagés pour soutenir le futur bâtiment. Les pieux descendent alors loin sous la terre et… ne toucheront jamais de sol dur.

Mais alors, comment la Corderie tient-elle encore aujourd’hui ? La solution est venue des Pays-Bas. Pour s’appuyer sur un sol dur, un immense radeau de chêne est immergé dans la vase pour soutenir la Corderie. Toutefois, cette solution pose un nouveau souci aux ouvriers : n’importe quelle construction sur un côté du radeau va le faire gîter. Il va donc falloir construire la Corderie partout en même temps, de manière symétrique, afin de répartir le poids équitablement entre les deux côtés du radeau.

Malgré ces problèmes techniques, il ne faudra qu’un peu plus d’un an aux ouvriers pour terminer la Corderie Royale, qui s’ouvre en 1667. Mais un nouveau souci se fait jour. En effet, la façade côté Charente est plus travaillée que celle qui fait face à la ville, c’est-à-dire que la façade Charente a plus de fenêtres, et donc est plus légère. Le bâtiment va donc commencer à tanguer vers la ville, ce qui va nécessiter la construction de contreforts qui soutenir l’ensemble.

La Corderie enfin achevée, c’est tout l’Arsenal qui va être créé. Les formes de radoub, les premières maçonnées d’Europe, vont être bâties en aval, et on assiste à la naissance de l’hôpital de la Marine, du magasin général d’économie et du Quai aux Vivres. Il ne reste donc plus qu’à se mettre au travail.

Mais à quoi ça sert, une Corderie ? La réponse dans l’épisode 3 !



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.