Fontenet : un documentariste sur les traces de son grand-père

Publié le 13 novembre 2020 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

À Saint-Jean-d’Angély, Thomas Regdosz a retrouvé l’ancienne maison de son grand-père, rue Élysée-Loustalot (© S.M.)

Thomas Regdosz veut réaliser un film sur Joseph Drozniak, un ancien caporal de la base de Fontenet.

Né en 1924 dans le sud de la Pologne, près de Cracovie, Joseph Drozniak n’a pas encore 20 ans lorsqu’il décide de rejoindre l’Armia Krajowa, l’un des plus importants mouvements de résistance contre l’occupation allemande. En 1944, il participe à l’insurrection de Varsovie, l’ultime tentative des partisans de l’indépendance pour prendre le pouvoir avant l’arrivée des troupes soviétiques. Après l’échec du soulèvement, il décide de ne pas répondre à sa convocation à Moscou, qui lui aurait probablement valu d’être exécuté ou déporté dans un goulag, et doit se résoudre à fuir en Allemagne.

Il trouve l’asile dans un camp de réfugiés de la zone d’occupation britannique. C’est à ce moment-là qu’il s’engage dans une compagnie polonaise de l’armée américaine, dans l’espoir qu’elle se lance dans une campagne pour libérer son pays du joug de l’URSS. Il sera finalement affecté à Nuremberg, où il assiste au plus célèbre procès de l’histoire.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 12 novembre disponible en version numérique sur :

Édition du 12/11/2020



Les commentaires sont fermŽs !