Hermione : Axel raconte son voyage sur la frégate

Publié le 3 août 2015 | Week-end

Axel, en haut du mât, lors du départ de La Rochelle.

Axel, en haut du mât, lors du départ de La Rochelle.

Le jeune sapeur-pompier surgérien, Axel Bernot, a fait la traversée à bord de L’Hermione. Un souvenir inoubliable.

Parti de La Rochelle, le 15 avril, Axel Bernot, 20 ans, devait arrêter son voyage à Yorktown, le 5 juin. Mais une belle surprise l’attendait… « Avant que le bateau ne reparte, ils m’ont proposé de rester trois semaines de plus, lance-t-il dans un sourire. Je suis donc revenu en France le 28 juin, juste avant de reprendre mon travail à la caserne, le 1er juillet. Ce voyage sur L’Hermione a été une belle expérience ». Les images refont surface… Celles du départ « un peu difficile par manque de vent » qui a contraint l’équipage à mettre le moteur jusqu’aux côtes marocaines. « Nous avons pu hisser la voile, aux îles Canaries ; nous avions retrouvé le vent ! À bord, tout s’est très bien passé, malgré la promiscuité et le manque d’intimité. Cette aventure m’a permis de faire de belles rencontres et de créer des liens. J’ai vécu des moments dont je me souviendrai toute ma vie ! ».

Axel partait pour la première fois loin de sa famille, donc, bien sûr, il a quelquefois un peu trouvé le temps long mais ces petits moments se sont vite dissipés avec la vie trépidante du bord. Car, on l’imagine, il avait de quoi s’occuper ! « J’ai appris à faire de la couture et je me suis fabriqué un sac et d’autres objets, confie-t-il. Tous les marins avaient quasiment des cours tous les jours : apprendre à faire des photos, des montages vidéo, des nœuds… ».

Mais ce qu’il a particulièrement apprécié, c’est bien sûr d’avoir à former, avec une autre personne, une quinzaine de participants aux premiers secours. « Avec trois autres pompiers, un volontaire de Charente, un professionnel de Brest et un autre de Paris, nous avons également donné des cours sur l’incendie. C’était intéressant d’avoir à former ces personnes, à bord de L’Hermione, au milieu de l’Atlantique ! »

Sur le bateau, on comptait une majorité de marins charentais-maritimes et des environs de Rochefort, mais il y avait également trois Américains, une Belge… et des personnes venues de toute la France. « Nous faisions des quarts de 4 h. Parfois à bâbord ou à tribord, mais aussi sur le pont. Nous avons même eu le droit de barrer le navire. Quand ça a été mon tour, j’ai fait l’arrivée dans le port, aux Canaries. J’ai eu un peu de pression, car cela se jouait au millimètre près, mais j’ai adoré ».

Axel se souviendra aussi des villes américaines qu’il a pu visiter. Lors des escales, un tiers des marins restaient sur l’Hermione, pendant que les deux autres pouvaient partir à la découverte des cités US.

Les images défilent dans sa tête. Celles de son escale d’une semaine aux îles Canaries. «  C’est la première fois que j’y allais, confie-t-il. Et la journée aux Bermudes a été plus exceptionnelle encore, avec son eau turquoise et sa plage de sable fin. Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est la baignade en plein Atlantique, avec plusieurs kilomètres de profondeur, et de l’eau magnifique ! », raconte-t-il émerveillé.

Son arrivée à Yorktown, petite ville d’environ 500 habitants, est aussi gravée dans ses souvenirs. «  Pendant notre escale, nous avons quasiment eu 3 000 visites par jour ».

L’Hermione sera de retour à Rochefort le 29 août. Gageons qu’Axel ne résistera pas à l’envie de venir saluer celle qui est un peu devenue “sa” frégate.

A lire ou relire, notre première rencontre avec Axel, avant le départ de l’Hermione, en décembre dernier… http://www.lhebdo17.fr/lhermione-alex-bernot-embarque-pour-les-etats-unis/

 



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.