Economie

Hôtellerie de plein air : en 2020, les campings voient rouge

Publié le 30 septembre 2020 | Actualité | Economie | Le choix de L'HEBDO

Si les mois d’avril, mai et juin ont été catastrophiques en raison du confinement, la fréquentation des campings du département a rebondi en juillet et août (© Archives – C.F.)

Si certains campings ont « sauvé les meubles », la plupart des établissements de Charente-Maritime ont connu une année noire. La faute à un printemps catastrophique lié à la Covid-19.

L’année 2020 restera dans les mémoires des gérants de campings. Rarement une année n’avait été aussi mauvaise. « En avril et en mai, le taux d’occupation des établissements était à zéro (en raison du confinement, N.D.L.R.), explique Jean-Baptiste Dagréou, président de la Fédération départementale de l’hôtellerie de plein air de Charente-Maritime (FDHPA 17). En juin, les gens ont commencé à revenir à partir de la troisième semaine. » Résultat : la fréquentation de certains campings a chuté ce mois-ci de 80 % par rapport à 2019.

Malheureusement pour ces entreprises, la saison estivale n’a pas permis de redresser la barre.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 24 septembre disponible en version numérique sur :

Édition du 24/09/2020



Les commentaires sont fermŽs !