Ile d’Aix : le petit Fort Boyard

Publié le 23 avril 2016 | Week-end

Sebastien Arçanatury et son professeur Eric Griffoul.

Sebastien Arçanatury et son professeur Eric Griffoul.

Le saviez-vous ? Le Fort Boyard a désormais un petit jumeau, une maquette présentée mercredi 13 avril, au Fort Liédot de l’île d’Aix. Elle a été imaginée et élaborée par Sébastien Arçanatury, 18 ans, élève de l’ITEP de Lançon.

La passion du Fort Boyard vient de loin pour Sébastien. Elle prend tout d’abord racine dans l’architecture. « C’était un défi impressionnant pour les constructeurs, explique le jeune homme, le fort est placé sur une bande de sable ». Mais l’engouement de Sébastien est aussi dû à la célèbre émission éponyme de France 2, qui a rendu célèbre le monument. Cette citadelle des mers est d’ailleurs tellement connue que le Fort Liédot de l’île d’Aix propose une exposition permanente à son sujet. On peut y retrouver de nombreux produits dérivés, la célèbre clepsydre bleue ou encore des objets qui ont servi dans différentes épreuves du jeu.

Mais c’est aussi un lieu de mémoire, qui explique comment il a été construit et à quoi il a servi (lire encadré). Désormais l’exposition s’est enrichie d’une belle maquette de 78 cm de long, 30 cm de haut et 60 cm de large, créée par le jeune Sébastien, 18 ans, « presque 19 ans » précise-t-il. Ce jeune homme est scolarisé à l’ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique) de Lançon (Gironde). Ils accueillent des enfants qui présentent des troubles du comportement. Ces derniers ont des difficultés pour s’intégrer dans le système éducatif traditionnel, les ITEP leur offrent un encadrement différent axé sur le développement et la réalisation de projet.

Le jeune homme quelque peu stressé était accompagné de ses éducatrices et de son ami Jonathan Vernet, pour présenter sa création qui a tout de même demandé un an de dur labeur. Il a projeté une vidéo retraçant les étapes de conception de sa maquette. Le tout devant un public enthousiaste et quelques notables de l’île tel que le maire, Alain Burnet.

Sébastien a tout d’abord créé le Fort sur un célèbre jeu en réseau : Minecraft®. Dans ce jeu, les joueurs peuvent concevoir des constructions avec des cubes virtuels de matières différentes. Il a fallu deux semaines et 2 000 cubes pour élaborer le Fort Boyard. Il y a même ajouté le ô combien célèbre Père Fouras.

Ensuite Sébastien s’est attaqué à la réalisation en dur de la maquette. Il a utilisé des matériaux simples et assez hétéroclites comme de la mousse, « très facile à travailler mais difficile à casser », explique-t-il. Mais aussi du carton, du bois et du plexiglas pour la vigie. Dans la cour centrale du fort un bouchon de peinture fait office de fontaine à Boyard et du fil de fer sert à représenter les barreaux. Quant aux fenêtres extérieures : « Elles n’y sont pas toutes, il y a quelques défauts notamment sur les fenêtres du bas », précise-t-il. Mais c’est peut-être bien la seule imperfection, un détail qui ne gâche en rien cette maquette. Un projet qui a pu être finalisé grâce à l’aide de l’éducateur de Sébastien, Eric Griffoul.

C’est Olivier Suratteau, le directeur adjoint de l’ITEP qui a eu l’idée de la faire sortir de sa chambre. Les offices de tourisme proche du Fort Boyard ont été contactés. Celui de l’île d’Aix et donc du Fort Liédot a répondu favorablement.

Sébastien n’a pour le moment pas encore eu l’occasion de découvrir le Fort en vrai, il s’est inspiré de photos et de plans, trouvés sur Internet. Il aura sûrement l’occasion de le voir en juillet, et peut-être qui sait de le visiter un jour. Qu’importe la maquette, elle, est intégrée de manière permanente à l’exposition sur le Fort Boyard au Fort Liédot. Ce sont 20 000 visiteurs qui cet été, pourront l’admirer. Une belle réussite pour Sébastien.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.