Information générale

  • Urgence inondation dans le sud ouest

    Plusieurs départements du Sud-Ouest sont actuellement victimes d’importantes inondations. Les bénévoles du Secours populaire français vont au-devant des personnes sinistrées pour apporter un soutien moral et une aide matérielle (produits alimentaires, de nettoyage et d’hygiène, vêtements…).

  • Rochefort : avec un budget impacté, quels projets en 2021 ?

    À l’occasion du débat d’orientation budgétaire, la majorité a dévoilé ses priorités pour cette année.

  • Journée de l’épilepsie : la Charente-Maritime en violet

    Lundi 8 février, Épilepsie France se mobilise pour mettre en lumière l’épilepsie et combattre les préjugés sur cette maladie. À cette occasion, dix communes du département s’illumineront en violet.

  • Aunis Atlantique : 33 millions d’€ mis sur la table pour 2021

    Les élus communautaires ont voté à l’unanimité le budget 2021, comme toutes les autres délibérations.

  • Charente-Maritime : 309 km de routes repassent à 90 km/h

    Dès ce mois de février 108 kilomètres de routes départementales verront leur vitesse relevée à 90 km/h, 229 autres sont à l’étude.

  • Tonnay-Charente : le projet de maison de santé se concrétise

    Selon le calendrier prévisionnel, les premiers coups de pioches interviendront à l’automne 2021.

  • Charente-Maritime : toutes les collectes de sang en février

    Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, la collecte de sang doit se poursuivre pour répondre aux besoins des patients. Ainsi, l’Établissement Français du Sang vous attend en collecte.

  • Marans : le Secours catholique n’échappe pas à la tendance

    Nouvelle responsable, locaux transformés et anti-gaspi, le Secours catholique adapte sa mission.

  • Rugby – Reprise des championnats : les clubs dans l’expectative

    S’ils reprennent, il faudra encore patienter de longues semaines avant la reprise des championnats de rugby.

  • Covid-19 : “situation critique” à l’hôpital de La Rochelle

    Jeudi 21 janvier, 72 patients Covid étaient hospitalisés à La Rochelle. Du jamais vu depuis le début de l’épidémie. Le directeur général du groupe hospitalier évoque une “situation critique”.