La culture du chanvre cherche à se faire une place au soleil

Publié le 8 septembre 2021 | Actualité | Le choix de L'HEBDO

La récolte du chanvre sur les 11 hectares s’est faite de manière collaborative. Les agriculteurs ont échangé en permanence sur les différentes méthodes utilisées (© A.L.)

La coopérative Terre Atlantique a lancé une culture expérimentale de chanvre sur onze hectares autour de Genouillé. L’objectif des agriculteurs et de la start-up Viridi Gallus, partenaire du projet, est de viser le marché du textile.

La semaine du 23 août, du côté de Genouillé, c’est à une récolte un peu particulière qu’a participé un petit groupe d’agriculteurs. Au total, onze hectares de chanvre ont été récoltés sur différentes parcelles.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’un champ de chanvre, ça se remarque. « On cultive du cannabis », résume Dominique Chapot, agriculteur qui participe à cette expérimentation et membre de la coopérative Terre Atlantique basée à Saint-Jean-d’Angély. « Chaque parcelle fait l’objet d’une déclaration à la gendarmerie », confirme Sophie Pouget de Viridi Gallus, start-up partenaire de la coopérative qui mène cette opération.

Aux abords de chaque parcelle, à destination des promeneurs et des curieux, une pancarte mentionne : « Chanvre sans THC ». Parce que c’est bien de ça qu’il s’agit.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 2 septembre disponible en version numérique sur :

Édition du 02/09/2021