La Rochelle : Maxime décolle pour la bonne cause

Publié le 30 juillet 2015 | Week-end

Maxime Pagnoux est fin prêt pour le décollage.

Maxime Pagnoux est fin prêt pour le décollage.

Le 30 août, Maxime Pagnoux décollera pour un drôle de tour de France aérien. Son but : attirer l’attention sur la maladie de Charcot et récolter des fonds pour la recherche.

Étrange pathologie que cette maladie de Charcot également appelée sclérose latérale amyotrophique. Encore mal connue, cette maladie neurodégénérative a cependant été médiatisée ces derniers mois grâce au Ice Bucket Challenge. Défi qui consistait à se renverser un seau d’eau glacée sur la tête qui a fait le tour des réseaux grâce, entre autres, à la participation du créateur de Facebook®, Mark Zuckerberg et à celle du fondateur de Microsoft®, Bill Gates. Un an après le début de l’opération, 115 millions de dollars ont été collectés de par le monde

Âgé de 23 ans et breveté pilote professionnel en 2014, Maxime Pagnoux ne vit pas de sa passion, faute d’avoir trouvé à ce jour une place dans une compagnie aérienne. Sensibilisé à la maladie de Charcot, il a décidé avec son épouse, d’entreprendre un tour de France aérien, afin de faire parler de cette pathologie et d’essayer de récolter des fonds pour la recherche. Certes, Maxime ne devrait pas battre les 150 000 euros, mais apporter malgré tout sa pierre à l’édifice.

Décollage prévu le 30 août de l’aéro-club de La Rochelle, pour un périple de cinq étapes principales : Aix-en-Provence, Annemasse, Paris, la Bretagne, puis retour à La Rochelle aux alentours du 5 septembre.

Aidé dans son projet par l’association “Les papillons de Charcot”, il devrait, entre chacune des villes, effectuer de nombreux sauts de puces sur de petits aérodromes. Chacun des atterrissages sera l’occasion pour lui de prendre à son bord des personnes atteintes de la maladie de Charcot, pour effectuer avec elles, un vol de découverte.

Le budget de l’opération est estimé par Maxime à environ 5 000 euros. Il est aujourd’hui en grande partie bouclé grâce à un financement participatif mis en place sur le net* et à un sponsor principal, Coavmi qui développe une toute nouvelle plateforme de coavionnage.

À son retour sur le plancher des vaches, Maxime continuera à voler comme il le fait chaque semaine à l’aéro-club de La Rochelle. Prochain grand départ pour lui, assis derrière le manche à balai d’un jet privé, épaulettes de commandant de bord bien en place. Simple rêve pour le moment que le jeune homme pugnace espère bien voir se transformer rapidement en une réalité.

*https://fr.sponsorise.me/fr/projet-tour-de-france-en-avion



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.