Economie

La spiruline, une micro algue aux multiples vertus

Publié le 4 janvier 2020 | Actualité | Economie | La semaine

D’une capacité de trois litres, le pichet de Jérôme Martin contient environ 10 millions de brins de spiruline. Soit moins de 0,1 gramme… (© C.V.)

À Rochefort, Jérôme Martin cultive et commercialise de la spiruline, une micro algue tropicale d’eau douce. Un produit qui gagne à être connu et qui n’a pas fini de nous étonner.

Il y a plus de 500 ans, les Aztèques la consommaient sous forme de galettes. De nos jours, la spiruline se mange saupoudrée sur de la salade, mélangée à un yaourt, dissoute dans un jus de fruits… La spiruline peut accompagner de nombreux mets.

Mais au fait, c’est quoi la spiruline ? « Il s’agit d’une micro algue tropicale d’eau douce, explique Jérôme Martin, spirulinier à Rochefort. Sur le plan biologique, c’est une bactérie qui fait la photosynthèse, on appelle ça une cyanobactérie. Les cyanobactéries sont les premiers organismes vivants apparus sur Terre il y a 3,5 milliards d’années, elles sont les ancêtres des plantes. »

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 2 janvier, disponible en version numérique sur :

L’Hebdo de Charente-Maritime du 02/01/20



Les commentaires sont fermŽs !