Landrais : 6000€ de dons pour sauver l’église

Publié le 12 décembre 2015 | Chez nous | Surgères et alentours

Le coût estimé des travaux pour rénover l'église s'élève à 31 815€ HT.

Le coût estimé des travaux pour rénover l’église s’élève à 31 815€ HT.

Lors de la réunion du conseil municipal du 30 novembre, le maire a fait le point, avec ses élus, à propos de la souscription de l’église.

Depuis le mois de juillet, l’église du village est fermée au public, la sécurité des visiteurs y était trop risquée. Suite à un état des lieux, il apparaît que des travaux sont nécessaires à la survie de l’édifice, à savoir la consolidation des murs fissurés, le renforcement de la charpente et la réfection d’une partie de la toiture.

Le montant estimé des travaux s’élève à 31 815 € HT, une somme trop importante pour être prise en charge sur le budget de la commune. La solution trouvée était la souscription publique encadrée par la Fondation de France. Le principe est simple : « Le fait de donner entraîne une réduction d’impôt de 66 % et la Fondation de France double cette mise à hauteur de 10 000 € », explique le maire, Francis Menant.

Un stand au marché de Noël du Thou
Après de nombreuses semaines à monter le dossier auprès de l’organisme, la signature de la convention a récemment été signée, ce qui permet désormais d’effectuer des dons. A ce jour, 6 030 € ont déjà été versés sur le site de la Fondation du Patrimoine.

La commission “église” tient à cœur de réussir ce projet et ses membres n’hésitent pas à y consacrer du temps et de l’énergie. Frédérique Mour-Gasrel, adjointe au maire et Catherine Stenger, conseillère municipale ont organisé un petit stand de confections maisons (pains d’épices, gâteaux, marmelades…) lors du repas des aînés du samedi 28 novembre pour faire connaître l’action et récolter quelques dons. Elles tiendront également un stand sur le marché de Noël du Thou organisé samedi 12 décembre. (rens. pour faire un don auprès de la mairie ou sur internet : fondation-patrimoine.org/41530).

Dans le cadre de la destruction des nids de frelons asiatiques, les élus ont émis un avis favorable quant à la participation financière de la commune pour les particuliers sous certaines conditions. Les frais d’enlèvement ne sont plus pris en charge par le Département car le budget destiné à cette subvention était devenu trop conséquent à cause de la présence invasive de ces insectes dans nos régions qui subissent un redoux des températures.

Or, la destruction d’un nid de frelons asiatiques coûte environ 200 €, ce prix peut varier en fonction de l’utilisation ou non d’une nacelle (suivant la hauteur des nids). « Il y a un risque que les personnes ne le fassent pas » ce qui peut entraîner des risques pour la population. Le mois dernier, un homme a été tué à Chaillevette par une piqûre de frelon asiatique.

« Il faut maintenir l’idée de participer », a proposé François Caillon, conseiller municipal. La participation de la commune sera donc attribuée à partir de janvier 2016 d’après une étude au cas par cas à raison de 30 % plafonné à 60 € par intervention située à moins de 100 mètres des habitations.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.