L’avenir plus qu’incertain de l’église Saint-Martin

Publié le 21 août 2017 | Marans - Courçon et alentours

Aux confins de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres, même avec seulement un peu plus de 450 âmes qui y vivent, il est difficile de passer à côté du village de La Grève-sur-le-Mignon. La haute cheminée de sa briqueterie datant du XIXe siècle ainsi que le clocher tronqué de son église, construit sensiblement à la même époque, peuvent être le meilleur des amers, pour peu que votre GPS vous fasse défaut.

Malgré tout, si le cheminement vers le premier des deux sites est clairement identifié, il n’en est rien pour le second. Et pourtant, l’endroit mérite que l’on s’y attarde. Ce mercredi 9 août, c’est Serge Turnier qui se charge de nous ouvrir le cadenas des grilles rouillées menant à l’édifice. “J’ai pris la succession de mon père”, confie-t-il, en arpentant le chemin bordé de marronniers séculaires. Le lieu est calme et invite à la paix. Mais pourtant une drôle de bataille semble opposer depuis maintenant, de nombreuses années, l’Église et la poignée de paroissiens locaux.

 

Pour en savoir plus, lisez L’Hebdo de Charente-Maritime daté du jeudi 17 août.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.