Le choix de L’HEBDO : ces métiers rares qui pullulent

Publié le 5 janvier 2017 | Actualité | Le choix de L'HEBDO

Des stages au Bégonia d’or
À Rochefort, le Bégonia d’or, spécialisée dans la broderie d’or, propose des stages. « Les formations proposées sont quasiment des cours particuliers, avec trois personnes maximum. Ils sont reconnus par les grandes maisons de luxe » explique Marlène Rouhaud, première d’atelier de l’entreprise. Plusieurs niveaux de stages existent. Il est également possible de réaliser cursus « sur mesure » selon un projet personnel. Pour se convaincre de franchir le pas, les candidats peuvent avant cela visiter l’économusée du Bégonia, c’est-à-dire un musée qui produit sur place, un musée vivant. Informations sur www.broderieor.com.

Des formations aux métiers rares
Un amendement gouvernemental au projet de loi Sapin II « sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique », adopté par les députés le 9 juin autorise l’État à organiser et à réaliser des achats de formation sur les métiers rares et émergents. Cette modification législative permettra de lancer un marché national dans le cadre du plan 500 000 formations pour les chômeurs, annoncé en janvier 2016.

Le gouvernement a chargé le Comité interprofessionnel pour l’emploi et la formation (Copanef) de mener une expertise pour identifier, d’ici fin mars, les formations répondant à des métiers rares ou émergents répondant à des besoins non couverts au niveau territorial.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.