Associations

Le Thou : toujours fournir les adhérents dans cette « drôle de période »

Publié le 4 avril 2020 | Associations | Chez nous | Surgères et alentours

Les distances sont de rigueur lors de la plantation des haricots verts (©Arozoaar)

Concilier mesures de confinement, maraîchage et insertion, la dure mission de l’association Arozoaar.

Le tout jeune chantier d’insertion par le maraîchage biologique créé il y a trois ans, a dû s’adapter aux contraintes liées à l’épidémie de coronavirus. « C’est une drôle de période », confie Fabienne Pouyadou, la directrice de la structure.

Les adhérents au nombre de 140 peuvent en effet venir chercher leurs paniers de légumes bio, comme d’habitude, à ceci près : « Récupérer son panier hebdomadaire était un moment convivial et partagé mais on est passé à un libre-service où les adhérents ne croisent personne. Les paniers sont disposés sur des étagères et sont récupérés sans qu’on soit présent », explique Fabienne Pouyadou.

Pour en savoir, lisez L’HEBDO du jeudi 2 avril disponible en version numérique sur :

Édition du 02/04/2020



Les commentaires sont fermŽs !