Le Transbordeur sera découpé en juin

Publié le 21 mai 2017 | Rochefort et alentours

Un an après le début du chantier, les grandes étapes vont enfin commencer. À partir du 6 juin, le Transbordeur commencera à tomber le tablier, tout d’abord les extrémités reliées aux pylônes. Une grue d’une capacité de 700 tonnes sera installée côté Échillais pour découper le tablier, puis déposer le tronçon au sol. Elle sera ensuite déployée côté Rochefort pour réaliser la même opération.

Puis à partir du 19 juin, les opérations les plus techniques commenceront. Le tablier, qui date de 1933, a été prédécoupé par en dessous grâce à une passerelle mobile, que l’on peut voir aujourd’hui. Une fois retirée, les ouvriers termineront de couper chaque tronçon par le dessus, avant de les descendre par câbles jusqu’à une barge, sur la Charente. Une opération qui prendra une heure à chaque fois.

L’opération s’annonce délicate car il faut prendre en compte la marée, mais aussi les cargos qui sont prioritaires sur le fleuve. Il faut aussi veiller à l’équilibre du pont : les tronçons seront donc descendus d’un côté, puis de l’autre, à tour de rôle.

La même chose, mais à l’envers

Enfin, l’entreprise doit toujours s’assurer que les pylônes supportent le même poids qu’avec le tablier, car ils pourraient littéralement sortir de terre !

En effet, ils supportent chacun les 350 tonnes du tablier, qu’il faut donc contrebalancer à tout instant. L’ensemble a tenu jusqu’à aujourd’hui grâce aux 1 800 tonnes de maçonnerie au sol, et aux 260 tonnes de béton qui seront retirés à la fin du chantier car devenus inutiles.

Cette opération, visible du grand public, devrait s’achever samedi 8 juillet avec un événement symbolique : la descente du dernier tronçon. Ensuite, le vieux tablier sera exposé sur l’ancienne route du pont à travée levante, côté Échillais, et un belvédère permettra aux visiteurs de voir le Transbordeur par le dessus. Cette installation durera un mois, avant que les pièces ne soient évacuées.

350 tonnes de tablier

Dans le même temps, les 7,2 kilomètres de câbles seront déposés, et les pylônes seront recouverts d’une toile blanche pour permettre leur rénovation. À partir de mars 2018, le nouveau tablier, calqué sur le modèle original de 1900, sera construit côté Échillais avant d’être installé sur le Transbordeur par tronçons, comme pour la dépose.

Une fois le tablier reconstitué, le Transbordeur retrouvera sa nacelle rénovée et sera remis en service, normalement en février 2019. Il pourra fonctionner toute l’année.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.